Découvrez la 2ème édition de “Franck Magazine”

Le premier magazine consacré au leadership, à l’entrepreneurship et au développement personnel.

Apprendre à écouter ses émotions


Les émotions sont un langage universel qui a pourtant différentes interprétations possibles.

Que ce soit dans le domaine personnel ou professionnel, il est en effet important de connaître ses émotions, pour anticiper ses réactions.

Ne dit-on pas que les émotions sont cœur de toute chose ? Mais comment apprendre à écouter ses émotions ?

Voici nos astuces pour développer votre sens de la compréhension et votre instinct.

Prendre le temps de se retrouver pour écouter ses émotions, c’est important

Le rôle des émotions dans votre quotidien

Les émotions sont, par définition, quelque chose de complexe. Il s’agit aussi bien d’un phénomène extérieur qu’intérieur, puisque l’émotion se définit aussi bien comme « une réaction affective transitoire, habituellement provoquée par son environnement direct », que comme « un état affectif, plaisir ou douleur ».

Ainsi, les émotions sont fluctuantes et changeantes par nature, ce qui explique pourquoi elles influent énormément sur notre humeur et surtout, sur notre comportement.

Elles ont avant tout un rôle d’alerte et de guide : là où l’on parle d’instinct, d’intuition, on parle aussi d’émotions. Ces dernières poussent à l’action, qu’il s’agisse d’une réaction spontanée ou réfléchie. Elles sont un reflet de votre environnement, aussi bien personnel que professionnel.

Cela explique que, si vous ne vous sentez pas épanoui dans un endroit en particulier, vos émotions soient sens dessus dessous.

Les émotions ont donc un rôle fort dans le quotidien, à diverses échelles.

Elles peuvent être positives, c’est-à-dire qu’elles renforcent votre mental, vous font du bien. Mais elles peuvent aussi être négatives, et impacter votre perception du quotidien.

C’est pourquoi il est essentiel d’apprendre à comprendre vos émotions pour mieux les maîtriser.

Les émotions, un réel langage personnel

Par définition, l’émotion est subjective, personnelle, individuelle. Chacun réagit de manière différente face au danger, au stress, et chacun gère ses émotions à sa manière.

C’est un véritable langage personnel : votre capacité de gestion des émotions en dit long sur vous. C’est pour cela que beaucoup de grands leaders ont une grande capacité émotionnelle : ils ont appris à écouter leurs émotions, et à s’en servir comme levier d’action approprié.

La racine latine de l’émotion, « movere », indique un mouvement, mais est-il passif ou actif ? Une émotion peut ainsi vous chambouler sans que vous ne quittiez votre canapé, ou bien vous inciter à faire les plus grandes actions. L’émotion est donc source d’action.

En général, on distingue les émotions de base des émotions secondaires. Voici les premières :

  • La joie, face à la tristesse
  • La surprise, face à la peur
  • La colère, face au dégoût

On retrouve donc bien cette notion de binarité et de complexité. Chez certaines personnes, le langage émotionnel sera très facile à lire, mais moins chez d’autres.

C’est à force d’expérience que vous apprendrez à connaître les vôtres.

Mais comment procéder ?

Découvrez la chaîne Youtube de Franck Nicolas – cliquez ici

 

Comprenez vos émotions pour mieux les maîtriser

Être à l’écoute de ses émotions, ce n’est pas seulement s’asseoir et méditer sur sa condition, en attendant qu’une émotion se manifeste. C’est aussi analyser ses actions en fonction de ses émotions, en prenant le plus de recul possible.

Il y a d’abord une phase d’identification de vos émotions. Quel est le sentiment prédominant ?

Identifier ses émotions est la meilleure manière de les comprendre. C’est un véritable travail sur soi, qui est aussi un travail de décodage. Il permet :

  • De savoir si cette émotion vous envahit temporairement ou de manière permanente
  • Si cette émotion peut avoir un impact négatif ou positif sur votre vie ou votre comportement
  • De dédramatiser : souvent, une émotion prend de l’ampleur lorsque s’y mêle de l’incompréhension, ce qui ne sera pas votre cas ici

Après la phase d’identification vient la phase de compréhension. Elle permet de distinguer les émotions externes des émotions internes, les négatives des positives, pour influencer votre prise d’action ou de décision.

Prenons un exemple concret : vous êtes face à un collègue qui prend la parole à votre place durant une réunion, alors que vous êtes en charge du dossier. Tout de suite, vos émotions se bousculent : colère, énervement, agacement, cela se remarque sur votre visage. Pourtant, si vous aviez compris, en écoutant vos émotions, que c’est votre timidité qui vous rend nerveux à l’idée de parler en public, vous réagiriez différemment. La clé, c’est donc de prendre du recul. 

Ainsi, savoir qu’il existe des nuances au niveau de vos émotions, c’est un pas en avant vers leur maîtrise, grâce à votre meilleure écoute.

Agissez grâce à votre écoute attentive

Il est important de bien dissocier émotion et action.

Cela est assez courant d’utiliser l’impulsivité comme exemple contraire à ne pas reproduire : l’impulsivité est une expression sans filtre des émotions ressenties à un instant T. Cela implique une perte de contrôle et, par extension, un manque de connaissance de soi-même.

Pour savoir bien agir en accord avec ses émotions, il faut savoir être à l’écoute. Et pour cela, prendre du recul, de la distance, est très important. Chaque émotion correspond à un état d’esprit, mais chaque personne est différente.

Par conséquent, il faut voir l’écoute des émotions comme un processus continu qui va influencer votre prise de décision, et votre action.

Capitalisez sur les messages clés de vos émotions : si la tristesse est souvent l’expression d’une impuissance, ou la peur un sentiment vous poussant au perfectionnisme, une fois que vous l’avez identifié, puis compris, vous avez le levier adéquat pour agir.

Si vous êtes en colère, inutile de vous emporter contre quelqu’un si, en réalité, vous êtes en colère face à vous-même. Apprendre à écouter ses émotions, c’est aussi apprendre à écouter votre âme, votre personnalité, c’est vous construire.

Pour être toujours plus à l’écoute de vos émotions, pratiquez des temps d’introspection ou de repli sur vous, que vous favoriserez grâce à un environnement propice, en pratiquant du yoga par exemple, ou bien simplement en vous isolant dans une pièce calme. Et ce, que vous soyez au travail, ou chez vous.

VOTRE PANIER