Découvrez comment avoir une confiance en vous illimitée en vous débarrassant de 6 croyances toxiques qui limitent votre potentiel

Recrutez les meilleurs talents en 12 étapes


Votre entreprise, c’est votre projet.

C’est un projet que vous voulez voir s’épanouir et grandir.

Si votre leadership est essentiel à cela, le talent et les compétences d’autres le seront aussi.

Il faut accepter que recruter est indispensable à votre réussite.

Mais comment recruter les bonnes personnes au bon moment ?

Quelles stratégies mettre en place pour recruter cette personne qui fera grandir votre entreprise ?

Nous vous livrons les 12 étapes à suivre pour apprendre à recruter les meilleurs talents pour votre entreprise. C’est parti ! 

Parler de talent, c’est parler d’être humain, soyez à l’écoute en définissant vos attentes

1. Identifiez vos besoins

Un recrutement n’est jamais fait par hasard.

Il correspond à un besoin ad hoc, dans un contexte professionnel spécifique.

Vous-même, vous serez dans un certain état d’esprit au moment du recrutement, qui sera peut-être différent du prochain.

C’est pourquoi la clé d’un bon recrutement, c’est de prendre son temps.

Prendre son temps pour identifier ses besoins, c’est incontournable.

Si vous lancez une campagne de recrutement sans vraiment savoir ce que vous recherchez, vous allez perdre du temps et de l’énergie, mais aussi celle des candidats.

En effet, demandez-vous : 

  • Si vous cherchez à remplacer un talent 
  • Ou explorer de nouvelles options de développement 
  • Si vous voulez recruter un talent sur un nouveau poste 
  • Si vous cherchez à dynamiser vos équipes 
  • Et si vous répondez à un besoin face à une hausse des demandes

Cela vous aidera à comprendre l’équilibre entre compétence, talent et personnalité que vous cherchez.

Car si les compétences s’apprennent à l’école, le talent est quelque chose d’inné.

Mais ces deux éléments ne sont pas toujours compatibles avec une certaine personnalité.

Identifiez aussi vos besoins de façon numéraire : un ou deux nouveaux talents, une équipe tout entière ?

Cela change les attentes que vous pouvez formuler au début de l’entretien.

Aussi, au moment du recrutement, il faut prendre le temps de poser les bonnes questions, d’interroger les candidats, de les mettre en situation.

Même s’il vous sera possible de renvoyer rapidement, le cas échéant, une perte de temps n’est jamais utile à qui que ce soit.

Et puis, sachez-le : cette bonne personne, elle existe quelque part.

Elle attend que vous trouviez son CV, son profil, sa carte de visite.

Si vous êtes sans doute débordé par vos autres tâches du quotidien, considérez le recrutement comme un moment privilégié, où vous faites gagner du temps à tout le monde.

Ne renoncez pas si les mauvais candidats se montrent d’abord et si vous avez des déceptions.

Le bon candidat est peut-être là, sous votre nez !

Trouvez les outils pour lui permettre de se manifester, soyez ouverts aux propositions et à l’écoute des opportunités.

Toute campagne de recrutement doit débuter avec un travail d’identification de vos besoins.

Qui peut se faire en consultation avec vos équipes.

C’est d’autant plus le cas si vous recherchez un candidat avec des compétences spécifiques. 

Découvrez la chaîne Youtube de Franck Nicolas – cliquez ici

 

 

 

2. Sélectionnez des critères de recrutement

Tout comme vous allez définir des compétences ou des niveaux d’éducation spécifiques dans la fiche de poste, vous allez aussi définir des critères de recrutement, qui vont guider votre prise de décision après les entretiens.

Ces critères dépendent justement de vos besoins : est-ce que le recrutement doit se faire rapidement ?

Est-ce que vous recherchez la meilleure personne ?

Voulez-vous que cette dernière possède des compétences rares ?

Est-ce que vous recherchez une personne qui pourra s’intégrer facilement dans votre équipe déjà dynamique ?

En fonction de cela, vous allez établir une fourchette de tolérance pour vos critères de recrutement.

Ce sera à vous de savoir si un candidat atteignant la moyenne dans tous vos critères est un plus par rapport à un candidat qui obtient la meilleure note dans un seul de ces critères.

La première des choses, pour attirer les bons talents, c’est d’avoir des offres cohérentes clés.

Les jeunes talents apprécient les offres rédigées de manière moderne et engageante.

Et qui laissent aussi voir des opportunités ou des débouchés intéressants.

Visez le recrutement de talents sur ces postes clés à responsabilités, pour leur offrir l’environnement d’épanouissement idéal.

Il n’est pas nécessaire de recruter de bons talents sur tous les postes de votre entreprise.

Mais bien sur ceux qui vont vous aider à faire grandir la société.

Visez juste, et adoptez le bon langage pour attirer les bonnes personnes !

Autant les critères de recrutement sont internes à votre entreprise, autant ils peuvent être communiqués à vos potentiels talents.

Utiliser les bons mots vous permet de définir comment ce recrutement pourra être une réussite, à la fois pour vous et le ou les candidats sélectionnés.

3. Participez activement au processus

C’est un basique, mais qui reste encore à améliorer dans de nombreuses entreprises.

Certaines disposent d’une cellule spécialisée dans le recrutement, qui s’occupe des candidats de A à Z.

Pourtant, des études ont démontré que ces pratiques ne sont pas réellement efficaces, avec près de 70% des recrutements qui sont contestés après seulement quelques semaines dans l’entreprise.

Le message ?

Il n’y a personne de mieux placé que vous pour comprendre vos besoins et savoir quand vous aurez la bonne personne devant vous.

Par conséquent, en tant que leader, participer activement au processus de recrutement.

Cela vous aidera à prendre les bonnes décisions maintenant, pour un futur assuré.

Au cours de l’entretien, n’hésitez pas à poser les bonnes questions.

Repérer les forces et les faiblesses, interroger sur les plans de vie…

Tout se passe au cours d’un entretien. Mais pour que le résultat soit des plus satisfaisants, votre rôle à jouer est important.

C’est vous qui menez la barque, car vous êtes la personne à la recherche d’un talent.

Vous avez donc les clés pour bien saisir les enjeux de compatibilité avec votre équipe existante, et avec votre culture d’entreprise.

Vous êtes aussi la personne la mieux placée pour parler des enjeux stratégiques de développement de votre entreprise, et comprendre les attentes des deux côtés du recrutement.

Que ce soit en prenant le leadership sur chaque étape du recrutement, en présélectionnant les candidats à l’embauche.

Ou en choisissant le test à réaliser pour la sélection.

Vous devez alors vous investir dans le recrutement, afin qu’il réponde le plus possible à vos besoins.

Savoir recruter, c’est tout un art qui prend du temps.

Un recrutement peut rapidement se révéler être une opportunité, ou un défi.

Sachez anticiper en mettant en place une ou plusieurs de ces stratégies !

Avec ou sans cellule de recrutement, acceptez que vous avez un rôle essentiel à jouer et embrassez vos responsabilités !

4. Attirez les talents avec votre culture d’entreprise

C’est l’une des tendances qui façonnent notre monde : la culture d’entreprise.

Elle est le socle de tout recrutement, mais aussi de toute stratégie.

La culture, c’est aussi bien l’identité de marque, le prestige auquel les talents ont plaisir à être associés.

Mais aussi les conditions de travail ou la stimulation intellectuelle.

Les missions doivent être passionnantes, offrir à vos talents des options de découverte qu’ils ne trouveraient pas ailleurs.

Ainsi, développer une identité forte autour de plusieurs principes, quel que soit votre secteur d’activité, vous aidera à vous positionner sur le marché de l’emploi et à vous distinguer face à vos concurrents.

Les talents n’auront plus qu’à choisir l’évidence…

Si vous êtes une start-up, jouez la carte de la flexibilité.

Si vous êtes une grande entreprise, jouez la carte de l’innovation, ou de la sécurité.

En fonction de votre entreprise, vous devrez adopter un discours différent pour savoir attirer les bons talents.

Votre culture d’entreprise est un élément qui va beaucoup peser dans la décision d’accepter, ou non, une offre d’emploi.

Pour 65% des cadres et travailleurs qualifiés, la qualité de vie au travail, ainsi que les opportunités offertes par l’employeur, sont un pilier essentiel pour leur épanouissement au travail.

Avec la génération des Millenials, cet épanouissement est devenu une condition sine qua non pour accepter un emploi.

Sensation de contribuer à un monde meilleur, conditions de travail flexible à domicile, matériel informatique dernière génération…

Si vous cherchez à attirer des talents, les talents doivent y trouver leur compte, eux aussi.

Votre culture d’entreprise comptera donc énormément.

Le meilleur moyen de rendre un recruteur et un recruté heureux, c’est que leurs attentes soient sur la même longueur d’onde, qu’ils « matchent ».

La première étape, ce sont les compétences et les qualités professionnelles.

Mais ça, tout le monde peut les avoir.

Ce qui va distinguer LE candidat de ses concurrents, dans un deuxième temps, c’est bien sa capacité à s’adapter à votre culture d’entreprise.

Engager quelqu’un qui s’inscrit dans l’idée d’un collectif d’entreprise, dans l’atteinte de buts communs, c’est déjà un grand pas en avant.

Pour cela, demandez aussi l’avis de vos collaborateurs sur leurs propres attentes, et définissez un profil idéal ensemble au cours d’une réunion rapide d’équipe. 

Votre culture d’entreprise est un avantage sans équivalent en termes de recrutement.

C’est la façade de marque que les talents vont chercher à tout prix.

Que ce soit en termes de rémunération, de prestige ou d’opportunités professionnelles.

Cette culture d’entreprise est ce qui attire les bonnes personnes, ne la négligez pas.

Recruter les bons talents, c’est tout un art. Il faut savoir être à la page et ne pas vous laisser dépasser. 

5. Optez pour le recrutement innovant

Marathons de recrutement, online dating, échanges sur les réseaux sociaux…

Il existe aujourd’hui des centaines de milliers de possibilités pour faire un recrutement.

Il n’est pas toujours question d’opter pour une méthode traditionnelle.

Tout est bon pour attirer la curiosité de nouveaux talents, loin des carcans traditionnels de la lettre de motivation et de l’entretien en trois étapes.

Soyez innovant dans votre approche de recrutement : c’est un critère que les talents apprécieront.

Pour pousser l’innovation au plus loin, vous pouvez organiser des sessions de recrutement en plusieurs étapes, avec une dimension ludique, au sein même de votre entreprise.

En immersion, vous verrez rapidement quels candidats se distinguent du lot.

Et pour eux, c’est une récompense sans équivalent !

Parmi les méthodes de recrutement, on retrouve des techniques plutôt courantes ou dites « traditionnelles », comme la vérification des références, des réseaux sociaux, qui sont tournés vers un objectif particulier, ou bien les salons de recrutement, lorsque vous n’avez pas d’objectif particulier.

Même si elles sont indispensables, ces méthodes ne sont pas exclusives.

Pour donner un nouvel élan avec votre business, il faut sortir des sentiers battus, pour trouver des candidats hors du commun.

Au final, vous devez adopter un état d’esprit très commercial.

Vous recherchez à faire coïncider un besoin d’un côté (votre entreprise) et un produit pouvant y répondre de l’autre (vos/votre candidat(s)).

Par conséquent, vous devez dresser un profil type de candidats, en vous posant des questions clés : allez-vous puiser dans les bonnes ressources ?

Avez-vous les bons leviers de recrutement ?

Comment faire preuve d’encore plus d’innovation ?

Certaines entreprises vont faire une première étape de mise en situation, avant l’entretien, pour comprendre la personnalité des candidats.

C’est un plus qui vous permettra de faire des tris rapides et naturels.

Parmi les approches innovantes, consultez régulièrement LinkedIn.

Beaucoup de talents à la recherche d’un emploi publient leurs exploits ou leur motivation avec innovation sur ce réseau professionnel, afin d’attirer l’attention d’un potentiel recruteur.

Certains n’hésitent pas à rivaliser d’originalité, en transformant leur CV en couverture de magazine de mode pour rejoindre la Fashion sphere, tandis que d’autres ne craignent pas de courir 15 kilomètres pour créer un message via leur application GPS de course.

Ces talents, au-delà de leurs compétences, démontrent une curiosité, une créativité et une capacité d’innovation sans équivalent : ils seront forcément des atouts pour votre équipe.

Soyez donc à l’affût des talents en refusant d’utiliser uniquement des méthodes de recrutement traditionnelles.

Ouvrez les possibilités.

6. Offrez un environnement de travail imbattable

Tout droit venu des États-Unis, le « work as you wish » est une mentalité, mais aussi un mode de travail très complexe, qui prône la libre gestion de son emploi du temps avec un focus sur la productivité.

L’idée est simple : il ne faut pas s’astreindre à des horaires, mais vous avez des obligations de résultat.

C’est un mode de faire qui plaît de plus en plus à une jeune génération dotée de nombreux talents, adepte du travail à distance et des aventures au quotidien.

Télétravail, teambuilding, invitation à la productivité via des concours ou des récompenses à la performance, toutes les idées sont bonnes pour concurrencer même les plus grands groupes mondiaux et donner envie aux talents de vous choisir.

Donnez à vos talents l’opportunité de se développer et de se projeter auprès de vous !

Si un leadership fort et prêt à toutes les décisions est essentiel, l’entente, la cohésion d’équipe et des consignes claires sont des éléments clés pour la réussite collective et l’amélioration des résultats.

Mais c’est parfois bien plus complexe que cela, car les résultats ne tiennent pas qu’à des éléments internes, mais aussi à des évènements externes, comme peut le montrer la situation actuelle avec le confinement ou les restrictions posées dans le monde du travail.

Cependant, si la volonté de résultats est là, il y aura forcément ajustement des objectifs et de la trajectoire de l’équipe.

Le tout est de trouver un nouveau rythme, en se montrant flexible et résilient, et c’est au chef d’équipe que revient ce rôle périlleux d’initiateur.

Pour que vos résultats s’améliorent, faites en sorte d’avoir des attitudes claires : 

  • Organisez un système de validation unique pour suivre le progrès de vos équipes 
  • Célébrez chaque victoire et appréciez le travail de vos équipes à leur juste valeur 
  • Démontrez votre confiance en donnant de nouvelles opportunités à vos collaborateurs 
  • Établissez des référentiels auxquels tout le monde peut se raccrocher : pourquoi travaillons-nous chaque jour ? Quel est notre leitmotiv ? 
  • Soyez source d’inspiration : un leader écouté et apprécié génère plus de confiance et donc, de productivité, chez ses collaborateurs 

Si certaines équipes travaillent toujours mieux que d’autres, la recette du succès appartient à chaque leader, qui doit jongler avec les particularités (et les personnalités) de son équipe.

À vous donc d’établir les plans de travail en accord avec ces éléments, tout en motivant régulièrement vos troupes…

Sans oublier d’apprécier, à juste titre, vos réalisations et vos bons résultats !

Lorsque vous recrutez un talent, vous recrutez aussi un futur membre de votre équipe.

Assurez-vous donc qu’il adopte le même état d’esprit et s’inscrive dans la dynamique que vous instaurez !

7. Soyez à l’écoute en demandant du feedback

L’une des meilleures manières de déterminer si un candidat est prêt à rejoindre votre entreprise, c’est de lui poser des questions l’invitant à avoir une critique constructive de votre approche actuelle.

Une approche proactive pourrait aussi être de tester votre candidat « on the spot ».

Par exemple, si vous recherchez quelqu’un pour travailler sur la communication de votre entreprise, qui sera amenée à faire du travail de rédaction et de relecture, demandez-lui si cette personne a des remarques à faire sur les publications actuelles.

Aussi, et cela est encore plus vicieux (au sens positif), demandez-lui si elle a des remarques sur la fiche de poste, après y avoir glissé (volontairement bien sûr) une ou deux fautes d’orthographe.

C’est en étant à l’écoute du feedback que vous pouvez vous remettre en question et vous améliorer.

Ainsi, c’est une qualité clé chez un leader d’entreprise.

En étant stimulé et challengé, vous pouvez donner le meilleur de vous-même.

Pourquoi ne pas en faire un credo du quotidien, y compris dans un contexte de recrutement ?

Attirer les talents, c’est bien, mais les garder, c’est mieux !

L’un des principaux critères que vos futurs talents vont observer dans votre entreprise, ce sont les outils que vous mettrez à leur disposition.

On ne parle pas simplement ici des équipements technologiques confortables ni des machines à café dernier cri dans la salle de réunion.

Mais aussi d’outils techniques, offrant une meilleure ergonomie, pour se sentir bien au travail.

On vous parle aussi d’outils de leadership : avoir une hiérarchie à l’écoute de ses idées et qui accepte de les mettre en pratique, c’est inestimable.

Les outils ne sont donc pas seulement techniques ou technologiques, mais aussi humains !

Mettez toutes les chances de réussite à disposition de ces talents, qui représentent cette force vive pour votre entreprise.

Ainsi, demandez aux candidats ce dont ils ont besoin, et ce dont ils auraient envie, pour réussir leur travail au quotidien.

La façon dont vous cherchez à recruter, notamment à travers du feedback, revient à parler de la question du type de leadership.

Celui que vous souhaitez mettre en place : un leadership performant, un leadership humain, un leadership soft

Ce leadership va s’adapter à différents éléments autour de vous :

  • Votre environnement de travail
  • Vos objectifs de réussite
  • Les attentes de vos collaborateurs

Vous remettre en question au quotidien est un bon moyen de développer ce leadership, avant tout basé sur le regard des autres.

S’il faut savoir vous focaliser sur votre projet d’amélioration, votre entourage, personnel comme professionnel, va jouer un rôle actif dans votre stratégie de changement.

Vous devez apprendre des autres et accepter de recevoir leurs critiques ou leurs encouragements, mais aussi être à leur écoute.

Certaines personnes vont vous inspirer, et cette inspiration sera utile à votre plan d’action.

Les autres ont un pouvoir important sur votre développement.

Ainsi, acceptez-le pour mieux le maîtriser, et enfin aller dans la direction souhaitée.

En mettant l’accent sur le feedback durant votre processus de recrutement, vous aurez des résultats plus probants pour faire votre choix final.

8. Inversez la psychologie de recrutement

Votre entreprise, c’est peut-être votre bébé, votre projet que vous avez créé de toutes pièces.

Cela vous tient à cœur de le développer et de l’amener vers de nouvelles sphères pour côtoyer la réussite.

C’est une réaction d’entrepreneur tout à fait normale.

Pour ce faire, vous allez établir des plans d’action avec des jalons ou des étapes importantes.

Il pourra s’agir du lancement de la version internationale de votre site web, de l’obtention d’un contrat prestigieux ou du cap des 100 000 commandes.

Quels que soient ces jalons, ces derniers vont constituer des objectifs hors sol pour vous, en tant que leader.

Ces objectifs sont cependant inscrits dans un environnement évolutif : contexte économique, marché, performance de l’entreprise et de ses collaborateurs…

Mais ces étapes s’inscrivent aussi dans une autre logique, celle de recruter la bonne personne pour faire ce travail.

Ainsi, plutôt que d’aborder le recrutement comme étant une opportunité uniquement pour la personne recrutée (parce qu’on le sait, votre entreprise est géniale et vous avez tout à offrir), pourquoi ne pas envisager ce recrutement comme une épreuve pour vous également ?

En reposant sur les techniques de demande de feedback, mais aussi en posant des questions invitant à la connexion personnelle, vous irez plus loin que toutes les méthodes traditionnelles.

Plutôt que de dire, « voilà ce que mon entreprise peut vous apporter », axez vraiment les questions relatives à « qu’attendez-vous de mon entreprise ? ».

C’est généralement en inversant la psychologie de recrutement que vous trouvez les meilleurs talents.

Car ces derniers sont faits pour votre entreprise.

De plus, vous mettre en situation de danger en identifiant ce que vous n’avez pas est une opportunité d’amélioration.

Votre candidat indique que votre site web est obsolète et vos réseaux sociaux un peu poussiéreux ?

C’est une prise de conscience !

Vous pouvez alors recruter en toute confiance, car vous savez que cette personne est consciencieuse.

9. Misez sur l’humain et la personne

Un CV qui ne comporte pas de nom de grande école ?

Qui ne présente pas le nombre d’années d’expérience souhaitée ?

Ce n’est pas grave : ce qui compte réellement, c’est la capacité de votre nouveau recruté à s’impliquer culturellement et professionnellement dans votre équipe, au sein de votre entreprise.

Ainsi, gardez l’esprit ouvert sur les personnes pouvant se présenter à votre porte.

Si vous avez reçu des candidatures un peu exceptionnelles, c’est qu’il y a forcément un haut niveau de motivation derrière.

Privilégiez les personnes qui sont capables de s’investir coûte que coûte.

Car le talent et les connaissances, cela peut facilement s’acquérir, mais pas l’ambition ni l’envie de se battre.

Vous n’êtes pas à l’abri de bonnes surprises !

Bien entendu, vous recherchez certains types de talents, avec des compétences clés particulières.

Informatique, gestion de projets, communication : chacun sa sphère, chacun ses connaissances.

Mais au-delà du talent, vous recherchez aussi des individus pour faire grandir votre entreprise, c’est-à-dire des personnalités, des mentalités.

La créativité est une dimension intéressante à tester au cours d’un recrutement.

En effet, elle met les candidats face à des situations difficiles, permettant de comprendre leur état d’esprit.

Face à l’obstacle, tandis que certains abandonneront facilement, d’autres trouveront des solutions innovantes pour s’en sortir. 

Les compétences ne sont pas le seul élément qui doit rentrer en compte pour le recrutement, mais bien l’humain, la personnalité.

Inverser la psychologie du recrutement est une manière d’offrir aux candidats une meilleure chance de réussite au moment de votre échange. 

10. Recrutez en situation réelle

Faire un recrutement basé sur des informations, c’est bien, mais cela ne vous donne aucun résultat sur la manière dont votre candidat pourrait s’adapter à votre entreprise.

Par conséquent, utiliser des techniques de mise en situation réelle peuvent vous aider.

Cela peut être en personne, à votre entreprise.

Prétendez montrer les bureaux au candidat et faites venir quelqu’un qui vous demande de l’aide urgemment, et voyez comment la personne réagit.

La meilleure est celle qui se projette dans le rôle immédiatement.

D’autres techniques peuvent fonctionner, selon le contexte.

Par exemple, le fameux « vendez-moi ce stylo » de Jordan Belfort, dans le Loup de Wall Street.

Ou bien, « vous êtes dans l’ascenseur avec telle ou telle personnalité, que lui dites-vous sur notre entreprise ? ».

Ces mises en situation innovantes en disent aussi long sur leur personnalité.

En effet, le contenu et les informations en tant que telles ne sont pas essentielles.

Ce qui compte, c’est aussi la capacité de réactivité du candidat.

Trouver de bons collaborateurs, ce n’est pas seulement trouver des collaborateurs qualifiés, mais aussi des collaborateurs inspirants.

Pour cela, vous investir dans le recrutement est essentiel.

Misez sur la réalité de vos échanges au moment du recrutement pour en tirer le meilleur, et trouver votre candidat idéal.

11. Ayez une approche collective du recrutement

Ce n’est pas seulement vous, en tant que manager ou chef d’équipe, qui avez besoin de nouveaux talents.

L’ensemble de votre équipe, à plusieurs niveaux, également.

Consulter votre équipe sur les besoins actuels de l’entreprise et sur leurs préférences de recrutement vous aidera à définir votre fourchette de tolérance évoquée précédemment.

Très peu d’entreprises, surtout les petites et moyennes, ont une stratégie de ressources humaines efficace, simplement parce que les moyens humains et financiers sont beaucoup plus limités.

Pourtant, faire appel à des professionnels du recrutement vous aidera à déléguer cette tâche essentielle de l’identification des bons candidats.

Développez votre stratégie RH avec des spécialistes pour communiquer efficacement auprès des jeunes diplômés.

Par exemple, commencez le recrutement dès le stage : c’est une bonne manière de fidéliser dès les premiers mois dans l’entreprise.

Au-delà des RH, faites participer votre entreprise tout entière, à tous les niveaux.

Avoir un autre stagiaire ou ancien stagiaire dans le panel de recrutement peut aussi aider vos candidats à se sentir à l’aise.

Le recrutement, s’il dépend d’une seule décision de votre part, reste un processus collectif qu’il faut traiter comme tel. 

12. Osez faire confiance

Parfois, un recrutement peut s’avérer être un échec ou une réussite inattendu(e), tout dépend du niveau de confiance que vous allez y accorder. 

Certains talents se développent avec le temps : un profil tout à fait classique aujourd’hui pourra créer votre réussite de demain.

À l’inverse, ce talent prometteur ne sera peut-être pas en phase avec l’entreprise.

Pourtant, une chose pourra toujours faire la différence : la confiance que vous leur accorderez sera, au même titre que certains outils, inestimable.

Faire confiance, savoir déléguer et agir dans le sens de vos collaborateurs est une ressource indispensable pour attirer, et surtout conserver, vos talents !

Il apparaît très clairement que les critères pour attirer et fidéliser les personnes talentueuses dans votre entreprise sont nombreux.

Il faut d’un côté développer les bons outils et les bonnes approches pour savoir leur parler et leur faire comprendre que vous êtes une terre d’opportunités, et d’un autre côté, développer une identité forte assortie de conditions de travail, qui sont des critères d’attractivité pour les jeunes.

Plus vous innoverez, plus vous trouverez de jeunes passionnants et eux-mêmes innovants !

Après tout, comme le dit l’adage, « on ne récolte que ce que l’on sème ».

À vous de semer ce que vous voudriez récolter !

Êtes-vous prêt à mettre en place votre stratégie de recrutement pour vos futurs grands talents ?

Découvrez la chaîne Youtube de Franck Nicolas – cliquez ici

 

 

VOTRE PANIER