À propos Nous joindre Se connecter
(514) 735-2727 01 77 62 37 96
Prêt à recevoir notre newsletter « La Capsule du Mardi » ? Abonnez-vous

Comment le pouvoir de la visualisation vous mène-t-il au succès ?

Partager : Facebook Twitter LinkedIn Email

Quel est le facteur qui différencie une personne qui passe à l’action d’une autre qui n’agit pas ? Un mot : la CERTITUDE.

Pensez-y. Si vous étiez absolument certain(e) d’obtenir les résultats que vous voulez, et que ces résultats changent votre vie, vous prendriez des actions massives tout de suite.

Et d’un autre côté, si vous étiez sûr(e) que, peu importe ce que vous faites, vous n’obtenez pas les résultats escomptés, vous ne perdriez pas votre temps à passer à l’action.

Ces exemples sont un peu extrêmes. Pour la plupart, vous vous situez entre ces 2 cas de figure, dans un état d’esprit « ça fonctionnera peut-être… ou peut-être pas ». C’est pire ! Dans un projet, vous vous retrouvez à agir à moitié, à ne pas vous donner à fond, à faire le minimum d’efforts, au lieu d’y consacrer toute votre énergie.

La clé pour éviter cela ? Le pouvoir de la visualisation, qui va vous aider à renforcer vos certitudes, vos croyances, peu importent les facteurs externes que vous ne pouvez contrôler.

Vous DEVEZ visualiser mentalement les résultats que vous souhaitez atteindre, créer ce sentiment de certitude, comme si vous les aviez déjà atteints.

En d’autres mots, comment la pratique régulière de l’imagerie mentale peut-elle vous aider à maximiser vos performances ?

 

1- Qu’est-ce que l’imagerie mentale ?

 

Prenons l’exemple de la course du 100 mètres. Pendant des siècles, on a longtemps pensé qu’il était physiquement impossible de courir le 100m en moins de 10 secondes.

Mais Jim Hines a mis fin à ce mythe en 1968, en devenant le premier athlète à franchir la ligne d’arrivée sous la barre des 10 secondes (9.95 secondes pour être exact).

Par la suite, 125 autres athlètes ont suivi ses pas, dont l’incomparable Usain Bolt, l’actuel détenteur du record du monde du 100m depuis 2009.

Comment ont-ils fait ? Bien sûr, ces athlètes ont travaillé dur. Mais pas seulement !

En plus de s’entraîner physiquement chaque jour, ils s’entraînent aussi MENTALEMENT.

Ils ont réussi à conditionner leur mental pour avoir la CERTITUDE d’obtenir les résultats qu’ils voulaient, et à adopter des croyances inébranlables sur leur capacité à réussir, en stimulant toutes les fibres de leur corps… y compris le cerveau !

C’est ce qu’on appelle le pouvoir de l’imagerie mentale : visualiser les résultats escomptés encore et encore, comme s’ils étaient déjà là.

 

2- Attention aux croyances infondées qui vous limitent !

 

Nous avons tous des croyances, fondées ou non. Certaines vous limitent plus qu’elles ne vous font progresser !

Souvent, vous laissez le statu quo vous dicter ce qu’il vous est possible de croire. Il vous arrive même de douter de vos propres décisions, à cause de croyances tellement ancrées en vous qu’elles forgent votre système de pensée.

Le pouvoir de la visualisation peut vous aider à surmonter ces blocages. À travers l’imagerie mentale, vous êtes capable de vous voir embrasser le succès – pas seulement d’un point de vue global, mais dans tous les aspects que vous souhaitez améliorer, et ce, de façon détaillée.

En faisant cela, vous vous immergez dans un océan d’émotions et sentiments reliés au succès : bonheur, satisfaction du devoir accompli, fierté, confiance en soi, etc. Bref, vous ressentez votre réussite avant qu’elle ne devienne votre expérience.

Il ne s’agit pas seulement d’un exercice mental, vous faites aussi appel à tous vos sens, et cela a un impact sur votre psychologie, vos émotions, votre corps physique.

Vous ne le réalisez peut-être pas, mais vous contribuez à renforcer votre sentiment de CERTITUDE envers le succès, et par conséquent, à surmonter les barrières que vous vous êtes imposées, même de façon inconsciente, tout au long de votre vie.

 

3- Adoptez un rituel de succès… et persévérez !

 

Vous avez le potentiel d’accomplir ce que vous voulez. Mais il est de votre responsabilité de prendre conscience de ce potentiel ! Beaucoup de gens ont une idée très limitée de ce qu’ils sont capables d’accomplir et cela influence les actions qu’ils mènent.

Ces actions entraînent ainsi des résultats mitigés, qui viennent ensuite renforcer leurs croyances. « tu vois, je t’avais dit que ça n’allait pas être possible, et voilà le résultat, j’ai encore échoué ». Vous voyez ce que je veux dire ? C’est un cercle vicieux !

Si vous voulez vraiment quelque chose, vous DEVEZ travailler pour l’obtenir. Croyez que, quoiqu’il arrive, vous trouverez un moyen d’y parvenir. Et c’est comme ça que les plus persévérants gagnent 300$ par mois, puis 1 000$, puis 10 000$, puis 1 million, etc. Ne renoncez jamais !

Cela dit, attention : l’imagerie mentale n’est pas un exercice à faire une fois de temps en temps, quand vous avez le temps. TROUVEZ LE TEMPS ! Faites-en un rituel chaque jour, vous devez conditionner votre mental, rappelez-vous de l’exemple des athlètes cités plus haut !

 

4- Les clés pour bien pratiquer l’imagerie mentale

 

  • Visualisez vos propres actions avec un œil extérieur

Imaginez-vous en train d’accomplir les actions nécessaires pour atteindre vos objectifs, mais avec un œil extérieur. Par exemple, si vous vous préparez pour une rencontre d’affaires importante, imaginez-vous entrer dans la salle de réunion, faire votre présentation. Quelle est votre posture idéale ? Que portez-vous ? Votre regard respire-t-il la détermination ? Vos interlocuteurs sont-ils convaincus par vos mots ? Êtes-vous à l’aise et en confiance ?

Autant de questions qui vont vous permettre de bien visualiser le déroulement idéal de votre action, et de ressentir les bonnes émotions, avant même de l’expérimenter pour de vrai.  

 

  • Anticipez les erreurs possibles

Cela peut sembler contre-productif, mais il est important d’anticiper les domaines dans lesquels vous êtes moins à l’aise pour justement revoir vos points d’amélioration. Par exemple, si, pendant votre présentation, un de vos interlocuteurs ne semble pas impressionné et se montre ennuyé, quelle serait votre réaction ? Plutôt que d’être surpris le jour venu, anticipez les points inattendus pour vous assurer que votre confiance en vous reste intacte, quoiqu’il arrive. Ne laissez pas les réactions potentiellement négatives des autres influencer la vôtre !

 

  • Créez une expérience multi-sensorielle

Utilisez tous vos sens pendant votre séance de visualisation. Ressentez la confiance en vous lorsque vous entrez dans la pièce. En plus d’imaginer, ressentez ! Comment vous sentez-vous pendant votre présentation ? Quelle est l’énergie dans la salle ? Ce rituel de préparation vous aidera à créer une véritable connexion entre votre corps et votre mental, et être bien préparé(e) sur tous les plans, et dans les moindres détails !

 

  • Documentez votre processus de façon détaillée

Optez pour un script bien détaillé, décrivez vos actions et les émotions que vous ressentez pendant votre présentation. Prenez note de votre environnement, vos interlocuteurs, les points importants de votre présentation. Puis, relisez votre scénario idéal. Mieux encore, relisez-le et revivez-le mentalement, autant de fois que nécessaire. Vous ancrez ainsi vos croyances, et un état d’esprit positif.

 

Rappelez-vous ceci : s’il n’y a aucune raison de vous inquiéter, pourquoi en créer ? Pourquoi gaspiller votre énergie à imaginer un scénario catastrophe lorsque, au contraire, vous pouvez imaginer un scénario idéal ? Pensez-y !


< Retour au blog Voir la boutique