Découvrez 3 stratégies secrètes pour doubler votre chiffre d’affaires en période de crise

5 règles d’or pour mieux parler de soi


Il est vrai qu’on ne sait pas toujours comment se comporter en public ou avec des proches et parler de soi est une question très délicate.

Soit on en fait trop, soit on a tendance à s’effacer : dans les deux cas, cela peut donner envie aux autres (ou plutôt peu envie) de nous reparler !

Si vous avez déjà vécu cette situation, ou bien qu’elle vous est familière, voici quelques conseils pour apprendre à parler de vous sans dégoûter les autres !

 

1. Faites preuve d’humilité quand vous parlez de vous.

 

Ce qui a tendance à souvent révulser vos interlocuteurs, c’est bien que vous vous croyiez “au-dessus des autres” et que vous soyez dans une forme de rapport de force, où vous êtes, bien entendu, la personne dominante.

Ce type de réflexe, qui s’accompagne souvent d’une attitude dédaigneuse ou d’un air supérieur, passe très mal auprès de votre entourage, proche ou lointain, et c’est normal.

 

Imaginez-vous en train de parler d’un projet réalisé au sein de votre entreprise. En vous attribuant le mérite des décisions et la totale réussite de ce dernier, vous allez passer pour quelqu’un d’arrogant.

 

Aussi, les personnes qui dégoûtent les autres ont tendance à rabaisser les autres, en faisant des remarques sur n’importe quel sujet : “tiens, toujours célibataire toi ?”, “oh, tu n’es vraiment pas perspicace, contrairement à moi”.

 

Pour remédier à cela, il faut tout simplement faire preuve d’humilité.

Gardez toujours à l’esprit que les gens sont dans une meilleure position d’écoute si la discussion va dans les deux sens :

  • Quelqu’un qui parle de soi en permanence sans écouter les autres, ne sera plus écouté
  • Quelqu’un qui n’interroge pas ses interlocuteurs sur leur état d’esprit, ne sera plus interrogé

 

Et d’ailleurs, en parlant d’écoute, il faut que vous sachiez être à l’écoute de vos interlocuteurs, notamment en fonction de votre auditoire. Vous ne devez pas adopter la même attitude avec vos amis, vos collègues ou votre famille.

 

2. Voyez les choses de manière collective et non individuelle.

 

Parler de soi - Glob Franck Nicolas

 

Rien de plus agaçant qu’une personne qui ne parle que d’elle-même, encore et encore…

Pire, quelqu’un qui ne voit pas l’apport des autres dans sa vie ou son travail.

 

C’est d’autant plus contraignant quand vous êtes dans le monde professionnel : une fois que vous avez l’étiquette du collègue ou du chef égocentrique, difficile de s’en débarrasser !

 

Voyez plutôt ces deux phrases : “eh oui, heureusement que j’étais là pour encadrer ce projet, sinon il n’aurait pas tenu” en “heureusement que nous avons une équipe soudée qui a permis la bonne réalisation de ce projet”.

 

Dans le premier cas, vous semblez sous-entendre que vous n’avez besoin de rien ni personne pour avancer et que, mieux encore, vous êtes un grand sauveur. Mais ce genre de discours est particulièrement agaçant, surtout au travail.

Rappelez-vous qu’à l’inverse : tout seul, vous seriez bien peu de choses ! Il faut donc apprendre à prendre de la distance avec vous-même, et remettre les autres sur un piédestal (à côté de vous, bien sûr).

 

Vous pouvez par exemple pratiquer quelques exercices, comme :

  • Arrêter d’utiliser la première personne du singulier pendant une journée ou une demi-journée
  • Faire au moins 5 compliments dans la même journée, à des personnes différentes
  • Faire une liste des choses que vous voulez raconter, et à quelles personnes

 

De cette manière, vous apprendrez à penser deux ou trois fois aux autres avant de ne penser qu’à vous-même. Ce réflexe vous aidera à devenir un interlocuteur appréciable.

 

3. Parlez de choses pertinentes.

 

Chaque auditoire est différent, du fait de ses intérêts. Vous n’allez pas discuter des mêmes choses avec vos proches qu’avec vos amis ou vos collègues de travail.

Il est donc important, pour capter votre auditoire et l’intéresser, d’avoir recours à des sujets en adéquation avec votre public.

 

Par exemple, parler de vos problèmes de couple au travail peut parfois agacer les autres, surtout si vous êtes dans une attitude de plainte.

Même chose avec les affaires de boulot entre amis : selon les métiers de tout à chacun, l’intérêt de discuter de tel ou tel sujet d’actualité ne sera pas forcément partagé.

 

Il faut par ailleurs stopper toute fioriture et théâtralisation dans vos débats et conversations. Arrêtez de toujours dramatiser, de vous moquer des autres ou encore, de parler de choses anecdotiques. Ou alors, du moins, identifiez si vous avez en face de vous le bon public.

 

WES Franck Nicolas Glob

 

4. Ayez un peu d’auto-dérision.

 

Pour changer de sujet ou divertir un public, rien de tel que de faire preuve d’auto-dérision pour les détendre et les mettre en condition d’écoute.

 

Mais attention, l’exercice de l’auto-dérision est parfois périlleux, car il dépend :

  • De l’avis ou des préjugés qu’ont les personnes en face de vous, sur vous
  • De la situation précise
  • Du type d’auto-dérision pratiquée

 

Il arrive très souvent que l’on fasse “chou blanc” lors d’une conversation, mais tant que vous êtes un interlocuteur apprécié et à l’écoute des autres, ce n’est pas quelque chose dont on vous tiendra rigueur.

En revanche, si vous avez l’habitude de rabaisser les autres ou d’être égocentrique, votre auditoire saisira cette occasion pour vous faire comprendre à quel point vous n’êtes pas drôle mais, pire encore, s’en serviront pour éviter tout de suite de discussion avec vous.

 

Pour réussir, votre auto-dérision doit reposer :

  • Soit sur un sujet léger, soit sur un sujet très personnel : cela évite que vos interlocuteurs n’aient un avis trop tranché sur la question évoquée
  • Arriver au bon moment : cette histoire du “moment parfait” n’est pas toujours évidente, mais il faut toujours que votre blague/auto-dérision ait un sens avec la conversation en cours, et un intérêt pour la personne qui vous écoute

 

Mais pour ne plus dégoûter des autres lorsque l’on parle de soi, l’attitude est aussi très importante.

 

5. Adoptez l’attitude d’un leader positif et charismatique.

 

Avouez-le : vous avez plus envie d’écouter une personne souriante, agréable et à l’écoute des autres, qu’une personne insensible, arrogante et égocentrique, n’est-ce pas ?

Et bien, pensez de la sorte à chaque fois que vous vous apprêtez à parler de vous.

 

Par conséquent, penser à autrui de manière positive vous aidera à mieux positionner vos discours, et à attirer l’attention de votre entourage.

Procédez ainsi :

  • Chaque matin, dites-vous que vous êtes devenu ce que vous êtes grâce à votre travail, certes, mais aussi grâce à votre entourage
  • Rappelez-vous d’être reconnaissant envers les personnes qui ont contribué à votre succès personnel ou professionnel
  • Adoptez une vision bienveillante envers ceux qui vous entourent

 

Découvrez le Masterclass « Leader inspirant » où Franck Nicolas vous propose de révéler vos talents de leader.

 

Avec cet état d’esprit, vous parviendrez facilement à tenir un discours qui ne sera plus centré que sur votre propre personne, mais aussi sur celle des autres.

Fini l’égocentrisme, place aux discussions endiablées où vos interlocuteurs ne voudront plus vous lâcher !

Alors, vous commencez quand ?

 

VOTRE PANIER