À propos Nous joindre Se connecter
(514) 735-2727 01 77 62 37 96
Prêt à recevoir notre newsletter « La Capsule du Mardi » ? Abonnez-vous

Garder son indépendance en vivant à deux

Partager : Facebook Twitter LinkedIn Email

La base pour tout couple qui veut durer !

Décider de vivre ensemble constitue un grand pas dans le cheminement d’un couple.

Une étape générant un certain nombre de bouleversements dans le quotidien des deux personnes, car il faut désormais organiser sa vie en fonction de l’autre.

Autrement dit, vous ne dirigez plus seul le navire.

Les décisions se prennent maintenant à deux : l’ameublement de la maison ou de l’appartement, la répartition des tâches domestiques, le rythme de vie, les sorties en week-end, les dépenses à faire, l’organisation du budget du ménage, etc.

Cependant, cette volonté de se convenir de tout constitue un piège et peut rapidement devenir étouffant pour l’une ou l’autre partie, voire les deux.

L’excitation des débuts fera alors petit à petit place au ressentiment et à la sensation de vous retrouver à l’étroit.

Pour éviter d’en arriver là, mieux vaut se garder une part de mystère tout en vivant à deux.

En effet, conjuguer vie de couple harmonieuse et indépendance personnelle, c’est tout à fait possible.

Vous êtes sceptique ? Alors, lisez ce qui suit.

1. Être indépendant pour… mieux s’aimer !

L’image du couple fusionnel qui aime faire tout ensemble est idyllique, mais pourtant très éloignée de la réalité.

Vouloir à tout prix reproduire ce schéma pour montrer la force de notre amour est une erreur à éviter.

En emménageant avec votre partenaire, vous abandonnez obligatoirement déjà une part de vous-même, de vos activités, de vos hobbies, pour consacrer plus de temps à votre couple.

Attention donc de ne pas totalement s’aliéner dans cette moule commune et d’y perdre sa propre personnalité.

À terme, vous vous transformerez en une personne que vous n’êtes pas, avec toutes les répercussions que cela entraînera vis-à-vis de votre entourage : vous n’existerez plus en dehors du couple, vos amis vous trouvent différent et une distance s’installe naturellement entre vous et eux, etc.

Sachez donc cultiver votre propre indépendance et aussi l’accepter chez votre partenaire.

2. Des loisirs rien que pour soi

Prenez le temps de vaquer à vos propres loisirs sans l’autre.

Ces moments en solitaires apporteront du bien aussi bien à l’un qu’à l’autre, car ils permettent de vous ressourcer.

L’important est de savoir se mettre d’accord avec votre partenaire quant à l’aménagement de ces moments.

L’idéal consiste, bien sûr, à coïncider ces moments en solitaires pour les deux de sorte à ne pas empiéter sur les rendez-vous importants du couple : visite chez les parents, repas de Noël, dîners en amoureux, etc.

3. Des hobbies à partager ensemble

Dans cette quête d’indépendance, la difficulté peut venir du fait que votre conjoint(e) ait du mal à se trouver des activités solitaires.

Pourquoi alors ne pas lui donner un petit coup de pouce en cherchant avec lui ou elle ce qui pourrait bien l’intéresser ?

Une solution consiste à partager avec lui ou elle, l’un de vos hobbies.

Le reste, vous le gardez pour vous.

Voilà une autre façon de l’inclure dans vos loisirs tout en se préservant des moments personnels.

Découvrez la chaîne Youtube de Franck Nicolas – cliquez ici

4. Ménagez la susceptibilité de votre partenaire

« Chérie, j’ai besoin de passer du temps seul, loin de toi, pour mon bien ». Plutôt brusque comme approche, vous ne trouvez pas ?

Voilà un exemple de phrase qui va vexer l’autre et qui risque de le (la) mettre en colère, ouvrant ainsi la porte aux disputes.

Privilégiez plutôt une approche douce en lui faisant par exemple part de votre envie de vous adonner à une nouvelle activité ou de vous lancer un nouveau défi : « Tu sais quoi, j’aimerais bien me mettre à l’escalade ».

Cela évitera que votre partenaire se braque et interprète votre démarche comme un effritement de la vie à deux.

5. Savoir prendre de la distance

Le désir se nourrit aussi de l’absence.

C’est en s’éloignant un temps de l’être aimé qu’on se rend compte ô combien il compte pour nous.

Dans ce cas, n’ayez pas peur de partir en vacances tout seul, d’aller vous amuser le temps d’un week-end avec vos propres amis, de profiter pleinement des séminaires organisés par votre boîte…

Non seulement vous rechargerez vos batteries, mais vous seriez reconnaissants à votre partenaire de vous avoir laissé ce moment d’indépendance.

Vous retournerez auprès de lui, ou d’elle, plein de cette reconnaissance et avec une passion renouvelée.

6. Mettre une limite à ce qu’on partage

Cela arrive souvent, une fois en couple, il n’y a plus de frontières entre ce qui représente l’un ou l’autre.

Les biens sont mis en commun et vous ne possédez plus rien à vous à titre personnel.

Or, l’individu s’affirme aussi par ce qu’il possède.

Si vous n’avez plus rien à vous, vous perdez quelque part votre personnalité.

Là, commence la véritable dépendance envers l’autre.

D’où l’importance de garder certaines choses à vous, à commencer par l’argent.

En conservant une partie de votre argent rien que pour vous, vous gardez le pouvoir de décider sur ce que vous voulez acheter.

Vous pourrez alors vous faire plaisir (et lui faire plaisir avec les cadeaux que vous lui offrirez par surprise) sans avoir à demander l’accord de l’autre.

Quoi de plus étouffant que de devoir toujours se soumettre à l’approbation de son conjoint avant de pouvoir s’offrir quelque chose ?

En conservant un compte bancaire à votre seul nom, vous disposerez d’une plus grande liberté de mouvement.

7. Des amis en commun ? Oui, mais pas tous !

L’indépendance dans le couple passe aussi par les amis

Quoi de plus logique que d’avoir des relations en commun, mais il faut garder son propre cercle.

D’ailleurs partager ses amis peut rapidement trouver ses limites, car il n’est pas rare que le courant ne passe pas avec une ou plusieurs personnes du groupe, ou que ces personnes déplaisent carrément à votre conjoint(e).

Au lieu de couper les ponts, essayez de faire comprendre à l’autre l’importance de cette amitié pour vous, tout en écoutant ses réserves. Ce sont vos amis, pas les siens, et ils comptent pour vous.

De même, il ou elle possède ses propres amis, avec lesquels vous pourriez vous rapprocher ou non.

Il vous appartient également de respecter et d’accepter son cercle.

8. Dans le foyer, respecter les moments de l’autre

La routine est l’ennemie de la passion, mais bon gré mal gré, des habitudes prennent place au sein du couple.

Parmi ces habitudes, chacun se ménage inconsciemment ou consciemment des petits moments de détente à soi dans la maison : lire un livre sur le sofa, regarder sa série préférée, arroser les fleurs, jouer à un jeu vidéo, etc.

À chacun de respecter ces moments qui semblent anodins mais pourtant importants.

Le tout consiste à savoir emboîter ces moments les uns avec les autres, histoire de ne pas créer des interférences.

9. Avoir son propre espace à la maison

Disposer de son propre espace à la maison ou dans l’appartement renforce le sentiment d’indépendance.

Vous pourrez par exemple vous aménager un coin bureau, un atelier de bricolage, une petite salle de jeux, un espace spéciale beauté et cosmétique.

Tout individu a besoin d’une bulle pour se réfugier de temps en temps.

Cette bulle peut se traduire géographiquement par un endroit propre à soi.

10. Dire non ou faire des concessions : trouvez le bon équilibre !

Un couple harmonieux ne s’obtient pas en cédant à toutes les demandes de l’autre.

L’illusion de l’harmonie viendra de l’incapacité de l’un à dire non, se rangeant constamment à la volonté de l’autre pour éviter le conflit.

La frustration va s’accumuler, au risque d’exploser et de provoquer un désastre au sein du couple.

Il est sain d’apprendre à dire non, car cela exprime tout simplement vos propres goûts et votre être.

C’est aussi la base de l’indépendance au sein du couple.

Revendiquer ce droit de dire non revient à accepter cette liberté pour l’autre.

Toutefois, toujours faire ce qui nous plaît signifiera la mort du couple.

En effet, l’entente dans le ménage se nourrit aussi de concessions qui doivent aller dans les deux sens.

10. Vous travaillez dans la même entreprise ? Chacun son coin !

Les conjoints qui partagent le même lieu de travail doivent en plus savoir faire la part des choses entre vie à deux et vie professionnelle.

Au bureau, vous n’avez pas à déjeuner ensemble.

Vous pourrez notamment profiter de ce moment pour mieux connaître vos collègues, prévoir des sorties avec eux, etc.

Organisez vos journées de travail, indépendamment de celle de votre conjoint : heures de sortie, pause déjeuner, after-work avec les collègues…

Il y a donc beaucoup plus d’efforts à faire pour essayer de ne pas exporter la bulle conjugale dans la vie en entreprise.

L’indépendance au sein du couple ne veut pas dire désintérêt pour l’autre.

Il s’agit d’une quête naturelle pour tout individu, parce qu’il a sa propre personnalité, ses propres goûts, ses propres envies, son propre jardin secret.

De nombreux conjoints apparemment fusionnels au début se sont séparés au bout seulement de quelques années de vie commune, voire quelques mois.

La faute à une mauvaise approche de la vie à deux.

Bien sûr, il y a toujours des exceptions, mais les parfaites âmes sœurs, cela ne court pas les rues.

La passion ne règle pas tout, pis, elle s’estompe au fil du temps.

Vous voulez faire durer votre couple ?

Alors, trouvez le juste équilibre entre vie en commun et autonomie.

À vous de jouer maintenant.


< Retour au blog Voir la boutique