À propos Nous joindre Se connecter
(514) 735-2727 01 77 62 37 96
Prêt à recevoir notre newsletter « La Capsule du Mardi » ? Abonnez-vous

Se reconvertir à 45 ans, est-ce possible ?

Partager : Facebook Twitter LinkedIn Email

C’est un peu comme un cap que beaucoup redoutent : passer la quarantaine, c’est aussi faire face à de nouveaux défis, à de nouvelles interrogations.

Est-ce que je suis heureux, ou heureuse, dans ma vie ? Est-ce que j’ai fait ce qu’il faut pour y parvenir ?

Plus particulièrement, on se pose des questions sur son avenir professionnel.

Avoir 45 ans, c’est l’âge des responsabilités.

Et si vous n’aviez pas ce poste de directeur tant rêvé ? Et si vous n’étiez plus heureux dans votre travail ? Dès lors, comment envisager sereinement une reconversion professionnelle ?

On vous donne quelques pistes de réflexion.

1. La reconversion, un levier du bonheur professionnel

La génération ayant précédé les Millenials a quelque chose de particulier : le fait d’avoir connu la stabilité, la routine.

Il était rare, lorsqu’on faisait ses jeunes armes dans une société, de la quitter avant d’avoir atteint la retraite.

C’est pourquoi, aujourd’hui, les quadra et quinqua ont des difficultés à se projeter dans un autre poste, dans une autre ville, contrairement à la nouvelle génération de jeunes, qui elle, change de métier tous les ans.

Découvrez la chaîne Youtube de Franck Nicolas – cliquez ici

Plusieurs facteurs peuvent vous inciter à penser à la reconversion :

  • Le métier que vous exercez n’est pas celui pour lequel vous étiez formé à l’origine
  • Vous vous ennuyez dans vos fonctions actuelles et ne voyez pas d’échappatoire
  • Votre situation professionnelle ne laisse apparaitre aucun débouché pour votre carrière future au sein de l’entreprise
  • Vous avez un conflit ouvert au sein de votre société avec un supérieur hiérarchique
  • Vous sentez que vous n’êtes plus heureux

Aujourd’hui, vous avez des solutions pour lutter contre ces situations professionnelles dérangeantes, car peu stimulantes.

Selon une étude française, saviez-vous que 41% des cadres professionnels se déclarent “moyennement heureux” dans leurs fonctions ?

La rémunération, le manque d’équilibre avec la vie personnelle ou encore, la satisfaction retirée de l’activité, sont les principaux facteurs explicatifs du résultat de ce sondage.

L’une des principales options qui s’offrent à vous, si vous ne souhaitez plus exercer votre poste actuel ou au sein de votre entreprise, est la reconversion professionnelle.

Comment fonctionne-t-elle ? Y a-t-on le droit à 45 ans ?

2. Les options de reconversion professionnelle, passé 40 ans

Même à 45 ans, est-ce que j’ai le droit de me reconvertir professionnellement ?”, voilà une question récurrente qui est pourtant étonnante : pourquoi certains n’auraient pas “le droit” à une reconversion ?

Tout simplement, parce que le dispositif n’est pas reconnu ou explique suffisamment à cette génération qui en a pourtant besoin.

Ainsi, il n’est pas vraiment question de savoir si vous pouvez vous reconvertir à 45 ans, mais plutôt vers quoi vous voulez vous reconvertir ?

Cette reconversion doit agir comme un levier de bonheur professionnel, et vous propulser vers une situation plus avantageuse, que ce soit le plan financier ou de la satisfaction personnelle.

Plusieurs options s’offrent alors à vous dans le cadre d’une reconversion :

  • Faire une reconversion professionnelle au sein de la même entreprise, mais sur des projets ou des postes différents (c’est ce que l’on appelle une mutation en interne)
  • Faire une reconversion professionnelle dans le même secteur d’activité, à un poste différent, comme passer de réceptionniste à commercial, en passant notamment par la reconnaissance ou la validation de vos acquis
  • Faire un changement total de direction, en passant de commercial à psychologue, par exemple, grâce à une reprise d’études
  • En passant à un exercice libéral de votre activité, en passant du salariat à l’entrepreneuriat

Dans 60% des cas, c’est la dernière option qui est privilégiée : horaires flexibles, liberté d’entreprendre ou encore, augmentation des revenus bruts, sont autant de facteurs qui incitent à choisir cette voie ou la compétence rapporte, réellement.

Mais toutes les reconversions après 45 ans sont-elles faisables pour autant ?

3. Entre rêve et ambition, ne lâchez rien

Se reconvertir à 45 ans et à 25 ans n’a pas le même impact, loin de la.

Il est donc important de bien rester réaliste sur le fait que votre reconversion constitue, même si elle est réfléchie, un facteur de risques, d’autant plus si vous choisissez une voie indépendante pour vous lancer dans une nouvelle activité.

Il est essentiel de prendre en compte certains critères pour définir le niveau de votre reconversion :

  • Quel est votre niveau de motivation par rapport à votre situation professionnelle initiale ? Sentez-vous que vous pouvez tout réussir ?
  • Avez-vous des ressources pour soutenir cette reconversion ? Il est peu probable que vous obteniez immédiatement des revenus confortables ou que votre reconversion implique un manque de revenus pendant quelques temps
  • Avez-vous le soutien nécessaire pour avancer, notamment de votre famille ou de votre entourage ?

Une fois que tous ces feux sont au vert, vous n’avez plus qu’à vous lancer, un seul objectif en tête : réussir votre reconversion.

De nombreux obstacles pourront se mettre sur votre route, des déboires personnels en passant par la désillusion d’entrée en nouveau poste, mais ne lâchez rien.

Restez investi à 110% et la réussite viendra à vous.

Après tout, cela se saurait si concrétiser ses rêves se faisait en un claquement de doigts.

4. Les 3 astuces pour réussir votre reconversion à tout âge

Réussir une reconversion, surtout après 45 ans où les possibilités d’emplois diminuent (on cherche à former des jeunes, comme si les personnes expérimentées ne le pouvaient pas…), cela se mesure à plusieurs choses :

  • L’atteinte factuelle ou non de vos objectifs (validation d’un diplôme, obtention d’un nouveau travail)
  • Le niveau de satisfaction que vous en tirez

Ainsi, votre reconversion ne tient qu’à vous-même !

Voici 3 astuces pour vous en sortir, quel que soit votre âge :

  • Ayez un projet, qui soit bien défini, mais aussi réfléchi : ouvrir un restaurant peut avoir d’importantes implications financières, mais si vous en avez toujours rêvé, gardez le cap !
  • Ayez toujours confiance en vous, en votre capacité de réussite et en votre potentiel de réalisation : l’homme est doté de cet incroyable pouvoir de volonté pour une raison, celle d’accomplir ce qu’il souhaite. Pourquoi ne pas en faire autant ?
  • Ne pas rester seul : un projet de reconversion professionnelle, surtout à 45 ans, cela se murit, se discute. Ce n’est pas une décision à prendre à la légère et donc, cherchez le soutien de votre entourage. Savoir les gratifier pour votre réussite future créera des liens encore plus forts entre vous !

Et vous, quel est votre projet de reconversion professionnelle ?



LA TOURNÉE 110 – UNE JOURNÉE POUR DÉVELOPPER VOTRE FAIM DE RÉUSSIR

La Tournée 110 est une expérience conçue pour vous permettre de booster considérablement votre leadership, votre carrière et votre niveau d’énergie

Durant plus de 6h d’expérience, vous allez découvrir des outils pragmatiques pour affronter vos défis, booster vos finances, vos relations, votre confiance. Avec la Tournée 110%, vous allez mettre fin à la procrastination et prendre des décisions avec plus de clarté

Vous sortirez de cet événement unique au monde prêt à affronter vos peurs et à passer massivement à l’action pour vivre vos rêves sans limitation.

La Tournée 110 aura lieu:

  • Le 2 novembre à Paris
  • Le 16 novembre à Montréal

En ce moment, pour tout billet réservé, nous vous offrons une place supplémentaire pour venir avec la personne que vous aimez 🎁

 

 

 


< Retour au blog Voir la boutique

VOTRE PANIER