Découvrez 3 points essentiels pour augmenter vos revenus

Comment faire face à la saison post-fêtes


100, 200, 300… et plus encore : voilà les chiffres s’affichant sur votre relevé bancaire après les fêtes. Entre les cadeaux de Noël, les réceptions, les dîners et tous les autres faux frais, votre portefeuille en a pris un sacré coup.

Vous êtes comme 93% des gens qui dépensent entre 40 et 80% de plus que leur budget classique pour profiter de ces grands moments de partage que sont Noël et le Nouvel An.

Alors, pour éviter la déprime en rouvrant votre compte en banque après les douze coups de minuit du 31 décembre, lisez notre article !

Les fêtes de fin d’année sont une occasion de faire de nombreuses dépenses…

Faire le point sur vos dépenses

La première attitude à avoir, une fois les fêtes terminées, c’est tout simplement de faire le point sur vos comptes : tant pis si vous avez trop dépensé, si vous avez peur d’un chiffre négatif ou si vous avez peur d’y trouver un message de votre banquier. Il faut faire face à vos responsabilités et assumer le fait que vous ayez dépensé.

Bien entendu, l’idéal est d’avoir un budget spécial fêtes, pour éviter les mauvaises surprises à quelques jours de la nouvelle année… Si vous n’avez pas mis en place cette astuce, vous le saurez pour l’année prochaine !

Votre réflexe est simple : vous devez compter les dépenses, identifier les catégories pour ensuite déterminer ce qui a été superflu ou non. Faire le point, c’est sortir de sa peur d’affronter un échec ou un obstacle : vous savez d’ores et déjà que janvier sera difficile, mais tournez-vous vers l’avenir !

Restez positif

Pour bien vivre votre saison post-fêtes, il y a une clé : rester positif. Si l’objectif était de passer de bons moments avec vos proches, famille et amis, et que vos dépenses y ont contribué, alors gardez confiance en vous et acceptez vos dépenses.

Beaucoup de personnes sombrent dans une mini-dépression post-fêtes, car les dépenses engendrées créent un environnement où le doute s’installe.

Pourtant, si vous avez fait ces dépenses, vous devez nécessairement en avoir eu besoin, ou envie : pourquoi y réfléchir plus que de raison dans ce cas ? Voyez chaque dépense que vous avez faite comme un investissement : c’est de là que vous tirerez aussi des leçons de vos erreurs de comportement financier.

Si vous avez une tendance à être dépensier(ère), imaginez un plan d’action pour encadrer vos dépenses l’année suivante. Si vous avez, à l’inverse, peu dépensé à votre goût et avez des regrets, passez l’année à vous rattraper avec de petits gestes. Le tout, c’est justement de ne pas vous enfermer dans une spirale infernale : les fêtes doivent rester une exception et vous devez adopter une attitude disciplinée dans vos rapports aux finances.

Pour cela, établir de nouvelles règles peut sembler être un bon point de départ.

Découvrez la chaîne Youtube de Franck Nicolas – cliquez ici

 

Établissez de nouvelles règles

Pour ne pas glisser vers l’envie de faire de nouvelles dépenses en janvier, alors que les soldes et promotions se profilent, il vous faut établir de nouvelles règles. Pour beaucoup, janvier est synonyme de restrictions, dans le but d’éponger les dépenses du mois précédent. Pourtant, vous y gagnerez plus à faire de nouveaux investissements de long terme, afin de miser sur vous. On vous explique.

Les fêtes sont généralement associées à une forme de superficialité : ce que vous offrez, ce que vous mangez, cela est éphémère. Mais si vous investissez dans un cadeau de qualité, qui vous permette d’apprendre, alors vous avez fait une belle opération. Cours de langue, culture, musique : ce sont là des activités qui développent l’esprit et favorisent la connaissance de soi. Il n’y a donc pas de mauvaises dépenses en la matière. Pensez donc sur le long terme plutôt qu’à court terme en matière de cadeaux et de consommation.

D’autres règles vous permettront de corriger votre comportement :

  • Interrogez-vous à deux fois sur l’impact à court et long terme de votre achat
  • Réfléchissez en termes d’investissement et non de dépense
  • Ayez un budget flexible, mais que vous utilisez réellement

Avec l’aide de votre entourage ou de votre banquier, vous parviendrez sans difficulté à dépasser la saison post-fêtes : un peu d’économies et d’épargne, une pensée rationalisante et stratégique, et le tour est joué.

Cela vous invite, de manière plus générale, à (re)penser votre rapport à l’argent.

Comment prendre de bonnes résolutions financières

Cela fait des années que vous vous le dites après les fêtes, mais ne l’avez jamais fait : « si seulement j’avais économisé tout au long de l’année, je me serais retrouvé avec une somme importante en fin d’année pour mes cadeaux ». Eh oui : l’épargne est l’une des meilleures résolutions financières que vous pourriez désormais prendre. Les sommes peuvent paraître dérisoires à première vue, mais que faites-vous avec 80 dollars de côté par mois ? Près de 1000 dollars de cadeaux à la fin de l’année : voilà de quoi couvrir quelques extras et quelques imprévus.

Autre résolution pour gérer la période post-fêtes : générer des revenus complémentaires. Soyez actif, proactif et recherchez toujours plus loin. Par exemple, si vous avez un déficit financier, demandez à étaler les remboursements, ou bien faites des heures supplémentaires.

Vous devez vous inscrire dans un cercle vicieux positif pour apprendre à investir en vous : chaque dépense doit valoir le coup. Par exemple : vous souhaitez une promotion, mais la connaissance d’une langue rare est nécessaire ? Trouvez une manière habile de prendre des cours gratuitement, si vous n’avez pas les moyens : investissez de votre temps dans une association parlant la langue souhaitée, et apprenez pas à pas.  

Vos résolutions financières ne doivent donc pas se prendre uniquement en regardant votre compte en banque ou en analysant votre comportement : elles doivent aussi découler d’une volonté d’aller de l’avant et de vous épanouir dans votre vie. Vous projeter dans l’avenir sera le meilleur moyen de vivre cette période de post-fêtes ! 

VOTRE PANIER