Découvrez les 3 points essentiels
pour augmenter ses revenus dans cette courte vidéo gratuite

Comment surmonter la critique ?


La critique est aussi bien source de tensions que moteur d’actions : elle est souvent formulée de manière négative, sous forme de reproche par exemple, dans le but de faire prendre conscience à son interlocuteur de son attitude, comportement ou action.

La critique n’est pas toujours facile à entendre, car elle appelle à une remise en question.

Parfois, elle est constructive, d’autre fois moins.

Dans ce cas, comment surmonter la critique ?

Comment dépasser les effets émotifs et immédiats de la critique ?

Découvrez nos solutions dans cet article.

La critique n’est pas forcément négative elle est aussi très souvent constructive.

L’acceptation, quelle que soit la critique

Pour surmonter la critique, il faut avant tout l’accepter : c’est sans doute le plus difficile, mais c’est aussi le plus efficace.

La critique doit être acceptée à plusieurs niveaux : d’abord, selon l’interlocuteur, mais aussi, au niveau du contenu.

Par exemple, il est plus facile de recevoir des critiques d’un supérieur hiérarchique, qui incarne l’autorité et l’expérience, plutôt que d’un collègue à niveau équivalent.

De même, il est plus facile d’accepter une critique sur un domaine dont on n’est pas expert, car on peut prendre du recul, que sur un domaine qui nous passionne.

Pourquoi cette sensibilité à la critique ?

Tout simplement, parce qu’elle provoque plusieurs types d’émotions, allant de l’étonnement au questionnement, jusqu’à l’énervement dans certains cas.

Surmonter la critique n’est pas toujours aisé, surtout lorsqu’elle se déroule dans des contextes peu sécurisants : entourage toxique, manque de ressources ou d’outils pour la surmonter, fragilité émotionnelle…

Pour accepter la critique, il faut donc vous forger une carapace, et développer votre leadership.

Cela vous aidera à passer aux étapes suivantes.

Outre l’acceptation, l’une des questions les plus importantes pour surmonter la critique est de savoir s’il faut réagir ou penser intérieurement.

Découvrez la chaîne Youtube de Franck Nicolas – cliquez ici

 

Remise en question ou réaction ?

Une fois le stade de l’acceptation de la critique passé, deux options s’ouvrent à vous.

La première, c’est de vous remettre en question et de mener un travail introspectif sur vous-même, afin de comprendre l’objet de la critique et comment y remédier.

C’est une approche plutôt rationnelle des choses, qui vise à laisser l’émotion de côté et de maîtriser l’apport de cette critique.

La seconde, c’est la réaction. Il ne s’agit pas d’une réaction forcément irrationnelle ou hystérique, laissant parler les émotions, car il peut aussi s’agir d’une réaction calme et rationnelle.

Dans certains cas, l’absence d’émotions est signe d’un choc : si vous recevez une critique de la part d’un ami proche sur un sujet sensible et inattendu, vous n’aurez peut-être pas de suite les bons mots, mais vous aurez une réaction : celle de rejeter la critique.

La réaction est alors positive ou négative.

Le plus important, c’est de voir ce que vous choisissez de faire ensuite : pour surmonter la critique, il faut aller au-delà de ce clivage positif/négatif, bien/mal : libérez vos émotions pour mieux les contrôler, et tâchez d’avoir une approche rationnelle de votre critique.

En prenant la critique comme une opportunité d’amélioration, vous ne serez plus touché à titre émotionnel de la critique, et la prendrez comme un levier de transformation.

Pour cela, il faut vous entourer des bonnes personnes.

Entourez-vous de personnes non toxiques

Il y a aura toujours des personnes pour critiquer votre succès, votre réussite ou vos ambitions.

D’autres seront toujours là pour exprimer leur jalousie ou leur envie, et vous critiquer sans motif fondé.

Parfois, la critique dépassera le stade du raisonnable, et pourra provoquer des réactions irrationnelles chez vous.

Dans ces cas précis, une seule chose est possible : surmonter la critique en prenant sur vous, en prenant du recul sur l’impact des mots.

Vous avez certainement dans votre vie des personnes toxiques qui vous tirent vers le bas. Des personnes qui ont toujours des problèmes, mais jamais des solutions.

Ce n’est pas ce type de personnes qui pourra vous aider à dépasser la critique, bien au contraire : ce sont des personnes qui la fuient, par peur de l’entendre et d’être face à elles-mêmes, ou bien qui la provoquent, par jalousie et manque d’ambition.

Dans les deux cas, la critique doit être acceptée et intériorisée dans votre parcours.

Vous n’avez pas besoin de vous soumettre au regard des autres et à leur critique constante, mais vous devez accepter qu’elle fasse toujours partie de votre vie, positivement comme négativement.

En créant un univers positif et non toxique, avec des mentors et des personnes ayant la même optique que vous, vous pourrez évoluer plus facilement et surmonter la critique, même infondée.

Ne laissez pas les émotions vous envahir et choisissez de surmonter la critique, en vous dépassant ou en prenant du recul !

Restez positif malgré les critiques

Développez votre leadership et votre confiance en vous

Surmonter la critique revient finalement à parler de leadership et de confiance en vous : plus vous serez résilient face à la critique, plus vous en prendrez uniquement le positif, ou ce qui est exploitable.

Par exemple, une personne qui va vous faire une critique sur votre tenue vestimentaire au travail n’a pas forcément la bonne approche : ne prenez pas en compte l’aspect blessant lié à votre style vestimentaire, et donc votre personnalité, mais simplement la partie professionnelle qui fait référence à des codes en entreprise.

Pour évoluer dans votre carrière, il est important de suivre certains codes et cette critique, qui était négative au départ, devient finalement une source d’évolutions pour vous.

Pour cela, il faut avoir confiance en vous, et accepter la critique sans condition.

Entretenez une attitude d’écoute active envers votre entourage, afin de leur donner l’opportunité de formuler des critiques plus ou moins constructives.

Ne laissez pas l’émotion de l’instant, lié à la critique, vous blesser dans votre effort.

Restez fort et gardez le cap : la critique doit rester un outil de communication, pas une arme pour blesser les sentiments.

Ainsi, en renforçant votre mental grâce à de l’entraînement, et quelques réflexions sur vous-même dans le but d’accepter toutes les critiques, vous parviendrez à les surmonter sans difficulté.

VOTRE PANIER