Conférence digitale GRATUITE "La plus belle des années - 7 secrets de millionnaires pour vivre libre & heureux en 2021" dans - Cliquez ici pour réserver votre place

Découvrez GRATUITEMENT
7 secrets de millionnaires pour vivre libre & heureux en 2021

4 mauvaises raisons de ne pas lancer son activité


Si de plus en plus de personnes se lancent dans l’entrepreneuriat ou l’auto-entrepreneuriat, beaucoup d’autres ne franchissent jamais le pas.

Pourquoi ? Tout simplement parce qu’elles partagent des croyances négatives, les empêchant d’avancer : de leur incapacité à gérer leurs émotions, en passant l’influence des autres dans leur prise de décisions.

Voici le détail des 4 mauvaises raisons de ne pas lancer votre activité. Bien sûr, cela vous explique pourquoi vous devez la lancer !

Chacun ses rêves, à vous de décider de les accomplir ou non !

1 – La peur de l’inconnu

Démarrer une nouvelle activité génère forcément du stress et de l’angoisse, car c’est une nouvelle occupation.

Il y a peu de chances que vous réussissiez tout du premier coup, et d’ailleurs, cela se saurait si vous pouviez tout réussir sans rencontrer de difficulté.

La peur de l’inconnu développe d’autres types de peurs : peur de l’échec, peur de ne pas être à la hauteur, peur de ne pas performer…

Les questions se bousculent dans votre tête : que faire si j’échoue ? Comment faire si je ne peux pas maintenir ma réussite, ou réussir comme mes mentors ?

Sachez-le : ce sont ces blocages mentaux et cette peur qui vous empêchent d’agir.

En effet, la peur de l’inconnu est une cause récurrente pour beaucoup d’individus à ne pas lancer leur activité, et peut-être que vous en faites partie.

Pourtant, si vous raisonnez sur cette base, il y a de fortes chances que vous n’entrepreniez jamais rien. Demain est fait d’inconnu.

Votre avenir aussi. Ainsi, mettre de côté cette peur de l’inconnu et la transformer en pouvoir d’agir est une meilleure option pour votre réussite.

Acceptez que l’inconnu fasse partie de votre équation, personnelle comme professionnelle.

Cela nous amène à parler d’un autre poids en matière de nouveaux projets : le regard des autres.

2 – Le regard des autres

Dans le privé comme le professionnel, il ne faut pas négliger l’importance qu’ont les autres dans le façonnement de votre jugement, de votre vision du monde ou encore, de votre propre image.

En effet, les autres renvoient une image de vous à travers leur regard, qui peut être bienveillant, positif, ou bien mesquin, négatif.

Pour beaucoup, ce regard des autres est générateur de freins ou de blocages, notamment lorsqu’il s’agit de lancer leur propre activité.

En effet, vous avez peut-être déjà connu des épisodes relationnels où la jalousie, l’éloignement ou la critique ont été des conséquences à certaines de vos initiatives.

Plutôt que de vous encourager, cela vous influence à rester « confirme », comme dans un « moule ».

De fait, la peur des conséquences que votre nouvelle activité va générer dans le regard des autres va vous freiner : pourquoi laisser une telle situation se produire ?

Prenez le contrôle de ce regard qui vous influence.

Pour y remédier, vous devez identifier les dynamiques de votre entourage et cercle d’influence : ont-ils tendance à vous pousser à vous dépasser, ou bien à vous engager à ne pas faire preuve d’initiatives ? Et eux-mêmes, quelle est leur attitude dominante ?

Si vous voulez lancer votre activité, détachez-vous du regard des autres et des personnes toxiques : vous avez l’ambition de vos amis, alors choisissez-les bien.

Cela vous permettra d’arrêter les fausses excuses en permanence.

Découvrez la chaîne Youtube de Franck Nicolas – cliquez ici

3 – Les excuses

« Je n’ai pas assez de temps pour cette activité », « je n’ai pas les ressources pour me lancer », « je suis dans une situation difficile » : voilà des excuses que vous avez sans doute déjà données à quelqu’un de votre entourage.

Ces excuses sont d’autant plus inacceptables qu’elles montrent une envie de monter une activité, mais un manque d’honnêteté quand il s’agit de passer à l’action.

Personne n’a jamais assez de temps pour tout faire. Nos journées sont limitées à 24 heures.

Mais qu’est-ce qui fait la différence entre, d’un côté, une personne qui se plaint de ne pas avoir assez de temps, et de l’autre, une personne qui réussit malgré tout ? Les deux ont le même temps à disposition.

Ce qui fait la différence, c’est la capacité à assumer des responsabilités et à refuser les excuses.

Les excuses, c’est de la paresse, mais aussi une perte d’autonomie : en rejetant la faute sur d’autres choses, notamment des facteurs externes sur lesquels vous n’avez pas le contrôle, vous vous déresponsabilisez de votre projet et volonté d’engagement.

Pour lancer votre activité, vous devez vous détacher de ce poids et développer votre capacité d’action et de liberté au cours d’une journée : priorisez, réfléchissez, ajustez, et réussissez !

Refuser les excuses vous donnera plus de pouvoir pour aller de l’avant, et trouver les bonnes motivations pour lancer votre activité, malgré, parfois, l’envie de procrastination.

4 – La procrastination

Il existe une raison bien pire à ne pas lancer son activité, en lien avec les excuses : c’est la procrastination.

Par flemme, manque d’énergie ou d’ambition, vous allez laisser passer une opportunité de gagner plus d’expérience et/ou plus d’argent, à travers votre activité.

La procrastination, c’est aussi bien la paresse d’esprit que le manque d’initiatives : avec l’un ou l’autre, l’issue de votre volonté de création d’activité est tout tracé, ce sera un échec.

Beaucoup cultivent cet esprit de la procrastination, et attendent systématiquement de l’aide extérieure : de l’État, de leur famille, de leurs amis…

Ce sont des personnes toxiques qui ne pourront jamais lancer leur activité de manière florissante, car même en temps de crise économique, elles ne parviennent pas à faire preuve de capacité d’innovation pour dépasser leurs propres obstacles mentaux.

La procrastination est une mauvaise raison de ne pas lancer votre activité : identifiez vos opportunités et agissez, plutôt que de laisser quelqu’un d’autre réaliser ses rêves à votre place.

Développez votre mental et surtout, réveillez-vous : votre futur n’attend que vous.

VOTRE PANIER