À propos Nous joindre Se connecter
(514) 735-2727 01 77 62 37 96
Prêt à recevoir notre newsletter « La Capsule du Mardi » ? Abonnez-vous

6 étapes pour rendre votre communication plus efficace

Partager : Facebook Twitter LinkedIn Email

Une communication efficace, que ce soit avec des amis, en famille ou sur le lieu de travail est impérative. On dit souvent que, ce qui importe : « Ce n’est pas ce que vous dites, mais comment vous le dites. » 

Une bonne communication est ce qui sépare un leader en difficulté d’un leader exceptionnel. De quel côté voulez-vous vous situer ? 

On ne le répètera jamais assez : avoir de bonnes compétences de communication est la clé pour un bon leadership. 

 

Lorsque vous communiquez bien avec votre équipe et vos proches, cela aide à éliminer les malentendus et cela peut encourager un environnement (familial, relationnel ou de travail) sain et paisible. 

Au travail, une communication efficace et ouverte avec votre équipe vous permettra également de travailler rapidement et professionnellement. De plus, vous serez surpris de voir comment les objectifs de la réunion deviendront beaucoup plus faciles. 

 

Voici quelques approches de communication qui vous aideront à atteindre efficacement vos interlocuteurs et à encourager les comportements qui font progresser votre stratégie et amélioreront vos résultats sur le long-terme. 

 

1. Choisissez le bon moment pour délivrer le bon message.  

 

Comme le dit le dicton, il y a un temps et un lieu pour toute chose et la communication n’y échappe pas.  

Par exemple, évitez de commencer des discussions sur des sujets lourds et polémiques en fin de soirée. Peu de gens seront ravis d’être confrontés à des problèmes majeurs tels que les finances ou la planification à long terme quand ils sont fatigués. 

Au lieu de cela, communiquez des messages clairs en soirée et mener des discussions sur des sujets plus difficiles le matin ou l’après-midi lorsque les gens sont alertes, disponibles et plus susceptibles de pouvoir répondre avec clarté et efficacité. 

 

2. Soyez limpide dans votre communication afin de vous faire comprendre. 

 

Vous avez une stratégie ? Faites bien comprendre aux autres ce que vous espérez transmettre dès le départ. 

Par exemple, votre objectif pourrait être d’informer les autres, d’obtenir des informations ou de prendre des mesures d’un certain événement. Si les gens savent à l’avance ce que vous attendez de la communication, les choses iront plus facilement. 

 WES Franck Nicolas Glob

 

Soyez limpides et allez droit au but. 

 Pour cela, organisez et clarifiez les idées dans votre esprit.  Cela devrait être fait avant d’essayer de communiquer des idées. 

 

Si vous vous sentez passionné par un sujet, vos idées peuvent être brouillonnes, surtout si vous n’avez pas déjà ciblé certains points clés à respecter lors de la communication. Les points clés serviront de points d’ancrage, apportant de la clarté à votre communication. 

Une bonne règle est de choisir trois points principaux et de garder votre communication axée sur ces derniers.  

 

3. Facilitez une conversation ouverte et intime grâce à un lieu sélectionné à l’avance.  

 

Choisissez le bon endroit, celui qui offre la possibilité d’ouvrir la communication, de parler fort, de s’épancher, de discuter à haute voix et de se confier.  

Si vous avez besoin de dire à quelqu’un quelque chose qui risque de le contrarier (comme la nouvelle d’un décès ou d’une rupture), ne le faites pas en public, auprès de collègues ou auprès d’autres personnes. Choisissez un lieu adapté. 

 

Soyez respectueux et attentif à la personne en lui communiquant la mauvaise nouvelle dans un lieu privé. 

Si vous faites une présentation devant un groupe de personnes, assurez-vous de vérifier au préalable l’acoustique et de vous entraîner à projeter clairement votre voix. Utilisez un microphone si nécessaire pour vous assurer que votre public peut vous entendre. 

Ces détails sont importants.  

 

4. Supprimez les distractions de l’environnement: le message sera plus clair.  

 

Éteignez tous les appareils électroniques … qui pourraient interrompre la conversation. 

Si le téléphone sonne, éteignez-le immédiatement et continuez à parler. Ne laissez pas les distractions externes agir comme des alertes qui détournent votre concentration. Cela pourrait tuer la communication.  

Vous ne pouvez pas écouter de manière engagée si vous vérifiez constamment votre téléphone ou si vous pensez à autre chose. 

 

Vous devez rester concentré sur votre expérience afin de saisir les nuances subtiles et les indices non verbaux importants dans une conversation.  

Si vous avez du mal à vous concentrer sur certains orateurs, essayez de répéter leurs mots dans la tête – cela renforcera leur message et vous aidera à rester concentré. 

 

5. Attention au langage corporel: un détail qui n’en est pas un !  

 

Language corporel - Glob Franck Nicolas

 

Si vous n’êtes pas d’accord ou que vous n’aimez pas ce qui est dit, vous pouvez, sans vous en rendre compte, utiliser un langage corporel négatif pour repousser le message de l’autre personne, comme se croiser les bras, éviter le contact visuel ou taper des pieds. 

Vous avez le droit de ne pas être d’accord. 

Cependant, pour communiquer efficacement et ne pas mettre l’autre personne sur la défensive, il est important de ne pas envoyer des signaux négatifs. 

 

Soyez clair et sans ambiguïté par rapport à votre langage corporel. Utilisez les expressions faciales de façon consciente. 

Efforcez-vous de refléter la passion et de générer de l’empathie pour l’auditeur en utilisant des expressions faciales douces et amicales. Évitez les expressions faciales négatives, telles que froncer les sourcils. 

 

Cela dépend aussi du contexte culturel, bien entendu.  

Soyez rapide pour identifier les comportements inattendus qui suggèrent un désaccord, comme un poing fermé, une posture affaissée ou même un silence trop long. 

 Si vous ne connaissez pas bien la culture, posez des questions sur les difficultés de communication auxquelles vous pourriez être confronté avant de commencer à parler avec des personnes dans un contexte culturel inhabituel (et ce n’est pas forcément à l’étranger). 

 

6. Enfin, soyez attentif lorsque vous écoutez.  

 

Écoutez activement vos interlocuteurs, c’est une règle d’or. 

Rappelez-vous que la communication marche à double sens et que pendant que vous parlez, vous n’apprenez pas. 

En écoutant activement, vous pourrez évaluer la quantité de votre message qui parvient à vos auditeurs et savoir si le message est reçu correctement ou si vous vous devez d’être plus clair. 

 

Évitez d’interrompre ou d’essayer de rediriger la conversation vers vos préoccupations. 

Vous ne pouvez pas vous concentrer sur ce que quelqu’un dit si vous formez ce que vous allez dire ensuite. Souvent, le locuteur peut lire vos expressions faciales et savoir que votre esprit est ailleurs. 

Montrez votre intérêt pour ce qui est dit. Saluez de temps en temps le propos évoqué, souriez à la personne et assurez-vous que votre posture est ouverte et invitante. 

 


< Retour au blog Voir la boutique