Découvrez comment avoir une confiance en vous illimitée en vous débarrassant de 6 croyances toxiques qui limitent votre potentiel

Je veux être heureux


Qu’est-ce que le Bonheur ?

Grande question n’est-ce pas ?

Si son étymologie signifie « bonne heure », c’est-à-dire, bonne chance, bonne circonstance dans la vie, la philosophie le définit tout autrement, comme « un état de satisfaction complète, stable et durable ».

Les auteurs s’essayent à l’expliquer de manière plus poétique :

Paolo Coelho nous dit ainsi « Si vous pouvez vous concentrer toujours sur ce qui est présent, vous serez un homme heureux ».

Victor Hugo énonce : « Le bonheur suprême de la vie, c’est la conviction qu’on est aimé, aimé pour soi-même, disons mieux, aimé malgré soi-même ».

Et Voltaire réplique : « le bonheur est souvent la seule chose que l’on puisse donner sans l’avoir et c’est en le donnant qu’on l’acquiert ».

Rien de simple donc autour du bonheur.

Moment présent, amour inconditionnel, partage en sont des composantes récurrentes, mais la recette varie bien souvent d’une personne à l’autre.

1. Que signifie le Bonheur pour vous ?

Avant que de chercher à être heureux, il faudrait vérifier ce que cela veut dire !

Il est difficile d’atteindre une destination si on ne la connaît pas.

Pour ce faire, prenez une feuille et un crayon.

Listez les six catégories suivantes qui compose notre vie, si vous en voyez d’autres possibles, n’hésitez pas à les ajouter : Couple, Famille, Amitiés, Vie Professionnel, Vie Intérieure : spiritualité & équilibre émotionnel, Loisirs.

A quel point êtes-vous satisfait de ce que vous avez aujourd’hui dans ces catégories ?

Procédez en deux étapes.

Tout d’abord listez tous les mots qui vous viennent à l’esprit en lisant ce titre. Donnez-vous une minute par catégorie.

Sans vous relire, pour chaque catégorie mettez une note sur 10 à votre ressenti de réalisation du bonheur dans ces champs, 10 étant le bonheur complet et 0 l’absence de bonheur.

Laissez décanter.

Vous pouvez réaliser cet exercice de nouveau à un autre moment de la journée. Regardez ensuite attentivement ce qui ressort de vos tableaux.

Où en êtes-vous ?

Découvrez la chaîne Youtube de Franck Nicolas – cliquez ici

 

 

 

S’il y a du travail, pas de panique.

Nous sommes justement là pour faire avancer les choses.

Au lieu de vous morfondre sur des ressentis qui vous attristent, prenez le problème à l’envers !

Quel serait votre idéal pour chaque champ de votre vie ?

Rédigez ! Ne vous posez aucune limite.

Attention cependant, éliminez de vos idéaux les objectifs vagues (être en forme, bien éduquer les enfants, manger sain), ou bien les besoins d’acquisitions de biens matériels qui sont imposés par la société (une voiture, une maison, un téléphone dernière génération).

Soyez précis !

En restant vagues, vos objectifs ne sont pas atteignables car vous ne savez pas réellement ce que vous souhaitez et vous ne pouvez rien mettre en place pour l’atteindre…

Ce sont des excuses pour ne pas être heureux, des bâtons que l’on se met bien trop souvent et bien trop volontiers dans les roues.

Et oui !

Aussi fou que cela puisse paraître, le bonheur fait peur : est-ce que je le mérite ? se dit-on, Et pourquoi tant de gens ne se sentent pas heureux ? Suis-je normal ?

Secouez ces a priori, créez par la société pour nous contrôler.

Pensez-vous que dans des sociétés plus naturelles, les gens se posent ce genre de questions tout à fait tordues ? Non !

2. Agissez !

Ce n’est pas tout de voir ce que l’on veut. Il faut maintenant se mettre à l’action.

Quels seraient les petits pas qui vous rapprocheraient du but idéal ?

Ne visez pas trop bas, c’est en visant la lune qu’on arrive à se surpasser.

Si votre objectif, par exemple, est de prendre une année sabbatique pour vous dédier à une activité (formation, voyage, retraite spirituelle…), commencez par des petits pas dans cette direction.

Pourquoi ne pas réorganiser votre semaine de travail pour libérer une demi-journée ou une journée complète à cette activité ?

Une journée par semaine pour flâner dans votre région, découvrir de chouettes destinations proches de chez vous, ou bien suivre un Mooc et vous y dédier une demi-journée par semaine, ou encore faire une journée de stage de danse, yoga ou autre par semaine.

Vous n’êtes pas en année sabbatique, mais vous prenez le temps pour vous et pour ce qui vous intéresse. N’est-ce déjà pas le bonheur ?

Pour chaque idéal listé, cherchez une solution réalisable à court terme et gérable avec votre quotidien.

Il va peut-être falloir couper dans d’autres choses, voyez comment négocier ces parties avec vos engagements, vos obligations, vos supérieurs peut-être.

3. C’est à vous de jouer !

Pour vous aider à tester des pratiques et voir ce qui marche et vous rend plus heureux au quotidien, voici quelques exercices pratiques dédiés aux champs listés plus haut.

Essayez-vous-y pendant deux à trois semaines et voyez si ce fonctionnement vous convient ou s’il permet de faire émerger de nouvelles solutions.

Pour la vie de couple : une activité à deux

Puisqu’il est parfois difficile de trouver le temps de se retrouver, tentez de combiner votre vie de couple et vos loisirs !

Mettez-vous à une pratique ensemble : danse de couple (rock, swing, valse, tango, etc), escalade, rollers, aviron, ski, randonnée, mais aussi cours de cuisine, yoga acrobatique etc.

Il existe pléthore d’options.

Voyez ce que ce temps partagé hors de la maison vous apporte : confiance, complicité, sujets d’échange hors du quotidien, du travail et de la maison.

Pour la vie familiale : un jeu d’échanges à table

Pour se sentir plus heureux en famille, il faut créer de l’échange, passer du temps ensemble de qualité pour mieux se connaître et créer de bons souvenirs.

Comme premier pas, mettez en place un jeu à table, une à deux fois par semaine.

Le soir précédent proposez à toute la maisonnée d’écrire une dizaine de questions sur les goûts, la journée des autres. Mettez-les dans une boîte et au repas sortez-les, lisez-en une à voix haute et faites un tour de table.

N’hésitez pas à inclure des questions drôles ou absurdes pour mettre de l’ambiance !

Pour la vie intérieure : Se reconnecter simplement

Afin de mieux vous connecter à vous-même, prenez le temps pendant 15 minutes chaque matin d’écrire tout ce qui vous passe par la tête sur un cahier.

Laissez décanter deux à trois semaines les pages rédigées avant de les relire.

Vous videz ainsi votre sac et vous partez plus léger vers votre journée.

Vous découvrirez également sûrement des désirs que vous croyiez oubliés, des intérêts, des questionnements.

Régulièrement, dédiez-vous à une pratique artistique ou manuelle.

Faites quelque chose de vos mains : collage, peinture, dessin, cuisine.

Se sentir créateur donne du pouvoir et de la confiance en soi.

Pour la vie professionnelle : cahiers des objectifs par jour. Bilan par semaine

Chaque matin après le petit-déjeuner, prenez cinq minutes pour vous récapituler vos objectifs quant à votre travail : Pourquoi faites-vous cela ? Qu’en attendez-vous ? Quel est votre objectif aujourd’hui ? Et cette semaine ?

Cela vous permettra de conserver du sens dans ce que vous faites.

Toutes les fins de semaine, faites un bilan : Qu’avez-vous accompli cette semaine ? De quoi êtes-vous satisfait ? Qu’auriez-vous voulu faire ?

Si quelque chose ne vous a pas plu, comment pouvez-vous y remédier dans la semaine qui vient ?

Il s’agit d’exercices simples pour retrouver la connexion aux autres et au sens dans votre vie et ainsi vous sentir plus accompli et pus heureux.

N’oubliez pas que vous êtes acteur de votre bonheur et que rien ne tombe du ciel.

Si vous ne souhaitez pas être heureux, personne ne pourra rien pour vous.

A contrario, si vous modifiez votre attitude un tant soit peu vers quelque chose de plus riche, c’est toute votre vie qui en sera bouleversée, dans le bon sens du terme.

VOTRE PANIER