Découvrez comment avoir une confiance en vous illimitée en vous débarrassant de 6 croyances toxiques qui limitent votre potentiel

6 enseignements sur la résilience


Si l’on confond souvent les termes de résistance et de résilience, les deux ont pourtant des connotations différentes : alors que la première a une dimension beaucoup plus physique, la seconde est psychologique. La résilience possède plusieurs définitions, mais toutes ont en commun l’idée qu’il s’agit d’une attitude face à l’adversité ou aux difficultés, qui est le contraire d’une attitude passive. Découvrons ensemble 6 enseignements sur la résilience.

Contre toute attente, on peut parfois faire preuve de résilience

La résilience, synonyme de combativité

Si résilience n’est pas la même chose que résistance, elle en possède les mêmes caractéristiques : la résilience, c’est un combat, un état d’esprit tourné vers l’action, contre la passivité. C’est le refus d’être victime d’une situation, qu’elle soit passagère ou permanente, en adoptant une attitude contraire, presque d’humour parfois, pour outrepasser la souffrance et la douleur.

La résilience est un terme très fort et fait écho à de réelles difficultés rencontrées. L’enseignement principal qu’elle inculque, c’est la capacité à résister contre vents et marées, à faire face quoiqu’il arrive. Cette persistance, cette persévérance, est un levier pour réussir dans la vie.

Pour être combatif, vous devez être en mesure d’identifier le problème que vous avez en face de vous. Ne laissez pas les émotions vous submerger et tentez toujours d’identifier votre obstacle en mettant des mots dessus.

Accepter la réalité telle qu’elle est

La résilience, c’est aussi connaître la réalité, la vérité, même les moins belles à voir, et s’y confronter. En effet, et c’est peut-être pessimiste, mais la vie n’est pas douce, ni parfaite, sinon cela se saurait. Dès lors, accepter la réalité telle qu’elle est, permet de ne vivre aucune désillusion et d’avancer avec résilience face aux épreuves de la vie.

Ainsi, reconnaître et accepter que les obstacles seront une partie incontournable de votre vie à court, moyen et long terme, c’est ce que la résilience vous apprend à renforcer. La dure réalité est aussi celle que vous n’acceptez pas, mais accepter qu’elle existe quelque part est déjà un pas vers la sagesse.

La résilience nous apprend que quoi que l’on fasse, il pourra toujours se passer quelque chose d’imprévu, d’inattendu, d’inespéré, positivement ou négativement. Que faire, à part chercher à rebondir ?

Découvrez la chaîne Youtube de Franck Nicolas – cliquez ici

 

 

 

« Se décourager, c’est trop facile »

La résilience rappelle également que se décourager, c’est beaucoup trop facile. Lorsque vous êtes face à un choix, vous avez deux options : assumer votre choix en prenant vos responsabilités, ou bien en les fuyant. Fuir ses responsabilités, c’est possible pendant un temps, mais pas pour toute la vie. En étant résilient, vous apprendrez rapidement que le découragement ou la fuite ne sont pas des options viables : elles n’offrent aucune perspective et vous enferment simplement dans un cercle vicieux où vous êtes sans cesse à la recherche de vous-même.

Alors, pour une fois, choisir, à première vue, la difficulté plutôt que la facilité, c’est peut-être un bon plan ? Après tout, un leader n’est pas une personne qui fuit ses responsabilités, mais qui, au contraire, les assume et en prend pour les autres.

La résilience apprend à ne jamais baisser les bras, car vous n’êtes pas seul face à vos difficultés : votre esprit fort est votre premier allié.

La vie n’est pas un long fleuve tranquille

Cela en revient à l’exemple des obstacles, mais il faut savoir qu’être résilient, c’est aussi être conscient que la vie n’est pas un long fleuve tranquille. Ce n’est pas une vie qui s’écoule paisiblement, où les étapes s’enchaînent sans difficulté, bien loin de là. Une personne résiliente, c’est une personne qui se sert du caractère changeant de la vie pour la transformer en force.

C’est une personne flexible, à l’écoute des opportunités, qui va saisir les moments opportuns pour elle-même opérer un changement. La résilience n’est donc pas quelque chose qui s’applique uniquement à une façon de penser, mais aussi à des comportements, des attitudes, des façons de voir la vie.

La résilience impacte votre environnement direct et l’inspire à vous suivre dans votre effort de combativité.

La résilience est une force

L’un des principaux enseignements que l’on peut tirer de la résilience, c’est qu’il s’agit d’une source de force inépuisable pour aller de l’avant. C’est d’abord accepter de rester debout face aux obstacles, mais plus encore, c’est l’état d’esprit combatif qui souhaite aller de l’avant pour dépasser cet obstacle.

La résilience permet d’adopter une attitude réfléchie face aux obstacles, un comportement détaché des émotions immédiates. Cela renforce le leadership collectif et individuel : en prenant des décisions orientées beaucoup plus sur l’analyse et l’observation, avec un recul important, le leader aura plus de mesure et d’équilibre. Ce sont là des qualités recherchées chez tout leader charismatique.

Vouloir la résilience, c’est vouloir être fort dans la vie, et face à la vie.

VOTRE PANIER