Découvrez la 2ème édition de “Franck Magazine”

Le premier magazine consacré au leadership, à l’entrepreneurship et au développement personnel.

Comment rester un leader inspirant malgré l’anxiété ?


L’anxiété est une émotion courante chez les personnes ayant de lourdes responsabilités, qu’il s’agisse de chefs d’entreprise ou de grands leaders.

Le niveau d’exigence des partenaires, l’environnement souvent stressant des affaires, la résistance personnelle aux émotions

Voilà autant de facteurs qui peuvent accentuer l’apparition de l’anxiété.

Cette dernière aura souvent un impact négatif sur vous : frein dans la prise de décision, remises en question ou peur d’agir, cela montre bien que maîtriser l’anxiété, en restant un leader inspirant, est essentiel.

Découvrez comment faire pour que votre leadership se renforce au lieu de s’affaiblir face au poids de l’anxiété !


L’anxiété concerne tout le monde, y compris les leaders ayant confiance en eux !

Accepter l’anxiété comme une émotion 

Beaucoup de gens redoutent l’anxiété, et deviennent anxieux à l’idée d’être anxieux.

C’est un cercle vicieux négatif : plus on y pense, plus cela génère des blocages sur le plan psychologique, mais aussi, par conséquent, physique.

En effet, l’anxiété peut avoir des effets négatifs sur votre rôle de leader : retard dans la prise de décision, paralysie dans la mise en action…

Il n’est pas facile de gérer cette émotion qui, comme toute autre, est présente dans des temps d’incertitude.

Découvrez avec le programme Spark comment gérer vos émotions.

Avec la crise qui se produit actuellement, l’anxiété est plus que jamais au rendez-vous : avenir incertain, chiffres d’affaires en baisse, perspectives réduites…

Ce n’est pas une bonne période pour diriger une équipe, qu’elle soit professionnelle ou privée, dans l’associatif par exemple.

Cependant, votre rôle de leader va au-delà de cette anxiété : il est important que vous la dépassiez et la maîtrisiez pour donner l’exemple à votre entourage.

Par exemple, si vous vous laissez gagner par l’anxiété et adoptez un comportement peu engageant, votre entourage va perdre sa confiance en vous.

C’est pourquoi vous devez rester un leader inspirant, afin d’inspirer vos équipes même dans les temps les plus difficiles.

Pour cela, la première étape consiste à considérer l’anxiété comme une « simple » émotion, et non d’ores et déjà comme un obstacle à relever, que vous souhaitez éviter à tout prix.

Acceptez que vous puissiez être pris de panique à cause d’une anxiété passagère ou durable.

Ce n’est qu’à ce moment que vous pourrez opérer une transformation de cette émotion.

Découvrez la chaîne Youtube de Franck Nicolas – cliquez ici

 

Transformer l’inhabituel en force 

L’anxiété, c’est une émotion générée par des situations échappant à votre contrôle, changeant de vos habitudes.

Il peut s’agir d’une situation vous mettant en difficulté, ou d’une situation exceptionnelle, comme c’était le cas de la crise pandémique.

Pourquoi cela génère-t-il de l’anxiété ?

Tout simplement parce que vos repères changent, parfois négativement, vos prévisions et vos plans de travail sont chamboulés, parce qu’il faut parfois tout reprendre à zéro.

Cette flexibilité et cette adaptabilité, vous ne l’avez pas recherchée, mais elle vous tombe dessus.

L’anxiété n’est donc pas très loin : comment continuer à délivrer une attitude ainsi qu’un mandat de leader à la hauteur des attentes de votre entourage, si ce dernier évolue également avec le contexte ?

Pour continuer à être un leader inspirant même en ressentant de l’anxiété, vous devez choisir de transformer cette émotion négative en force : utilisez-la comme levier d’actions pour agir et résoudre la crise qui se présente face à vous, y compris la crise de confiance.

Préférez agir plutôt que de rester dans l’immobilisme créé par cette anxiété paralysante : libérez-vous et libérez votre prise de décision !

Avec ou sans anxiété, vous restez leader de votre situation : c’est à vous de renforcer votre leadership pour être plus résilient.

Maîtriser son anxiété est essentiel pour réussir.

Choisir de mettre votre leadership au cœur de la crise 

La crise est par définition passagère, mais votre leadership laissera des traces : votre entourage retiendra plus facilement l’attitude que vous avez eue vis-à-vis d’eux, plutôt que l’impact de la crise chaque jour.

C’est pourquoi mettre votre leadership et votre résilience permettra de placer l’anxiété au second plan, vous donnant plus de marge de manœuvre dans l’action et la prise de décision.

Un leader inspirant est d’abord une personne qui ne se laisse pas dépasser par ses émotions, mais aussi qui donne envie d’avoir confiance.

Pour inspirer cette confiance, vous devez montrer des capacités : être sûr de vous, prendre sur vous et laisser la place aux autres, sans jamais vous mettre en avant.

Le leader inspirant, c’est celui qui place l’humain au cœur de ses stratégies.

Maîtriser l’anxiété permettra, indirectement, de mettre ce leadership au cœur de la crise : plutôt que de laisser une émotion individuelle, liée à des difficultés individuelles, impacter votre entourage, privilégier son bien-être avant le vôtre.

Cela vous aidera à visualiser la suite, les actions à entreprendre et les attitudes à adopter en tant que leader.

Si vous ne savez pas comment procéder, voici 3 clés pour réduire l’impact de l’anxiété sur votre leadership.

3 clés pour réduire l’impact de l’anxiété

Vous devez prendre conscience de l’impact possible de l’anxiété sur vos décisions et vos actions, afin d’agir en conséquence.

Si vous connaissez bien ces déviances liées à l’anxiété qui pèse sur vous, vous serez plus à même d’adopter un leadership inspirant, malgré les circonstances.

La première clé, c’est de maîtriser l’impact général de vos émotions sur votre leadership : vous devez vous répéter un mantra ou pratiquer des exercices pour réduire cet impact, que ce soit avec la respiration profonde et abdominale ou la méditation.

Certains leaders aiment pratiquer le yoga matinal, pour focaliser et se concentrer toute la journée sur leurs objectifs, et non sur leurs émotions.

Pratiquer la pleine conscience afin de vous ancrer dans l’instant présent est une autre clé pour minimiser l’impact de l’anxiété sur votre leadership.

En vous focalisant sur des objectifs quantitatifs ou qualitatifs, vous allez reporter la négativité de l’anxiété vers la positivité d’entreprendre : privilégiez l’action à la peur d’agir !

Enfin, n’oubliez pas d’interagir avec votre environnement : faire preuve de flexibilité et d’écoute est essentiel pour conserver votre statut de leader inspirant, malgré l’anxiété !

Et vous, quelles sont vos clés pour faire face à l’anxiété et continuer votre route inspirante ?

VOTRE PANIER