OBTENEZ GRATUITEMENT 5 SEMAINES DE COACHING INTENSES
POUR VIVRE LA VIE & LA CARRIÈRE DE VOS RÊVES

Sortez de votre zone de confort


Si vivre dans votre zone de confort est bon pour votre moral et votre sécurité émotionnelle, c’est un blocage évident pour votre évolution.

Évolution personnelle comme professionnelle.

En effet, rester dans sa zone de confort limite votre prise de décision et votre capacité d’action, réduisant vos possibilités d’évolution.

Pour en finir avec une zone de confort limitante, et pour (enfin) déployer tout votre potentiel, voici 15 conseils pour sortir efficacement de votre zone de confort.

Lisez-nous ! 

Savoir sortir de sa zone de confort peut nécessiter beaucoup d’efforts, à vous de déterminer votre niveau de tolérance 

1. Identifiez vos peurs pour les surmonter

Si beaucoup de gens ne vivent pas leur vie librement, c’est parce qu’ils laissent leurs peurs prendre le dessus, ainsi que leurs émotions.

Il est plus facile de ne pas agir, par peur d’être jugé, de ne pas réussir, ou de ne pas être à la hauteur.

Si vos peurs sont votre principal frein mental, ce sont aussi vos plus grandes forces.

Elles ne s’effacent pas, elles s’apprivoisent, elles se dominent, elles se transforment. 

Vos peurs font partie de vous et il faut apprendre à vivre avec.

Ne cherchez pas à les refouler ou à nier leur existence.

Vivez librement vos peurs et utilisez-les comme tremplin de motivation pour atteindre de nouveaux objectifs.

Qu’il s’agisse de peurs irrationnelles ou rationnelles, peu importe.

Identifiez vos peurs dans le cadre de vos faiblesses, et vivez des expériences pour les transformer en force.

Les peurs provoquent des pensées négatives.

Les pensées négatives sont un fardeau difficile à porter.

Elles peuvent avoir des conséquences désastreuses sur votre quotidien et sur votre énergie.

Si votre énergie peut facilement baisser en raison de vos activités du quotidien, elle peut être encore plus impactée si vous la dépensez inutilement.

Votre baisse d’énergie peut alors entraîner d’autres conséquences, comme une baisse générale de motivation, un manque de productivité, une mauvaise performance et même, une forme de dépression.

Cela est très négatif pour votre vie professionnelle, mais aussi personnelle.

En effet, vous n’êtes pas dans de bonnes conditions pour être vous-même. 

Généralement, les émotions sont importantes dans une vie, et elles peuvent jouer un rôle sur votre niveau d’énergie.

Plus ce dernier est élevé, plus vous aurez un niveau de résilience élevé face aux émotions négatives.

En d’autres termes, la fatigue et la baisse d’énergie vous rendront plus susceptible, plus sensible et moins combattif face à l’adversité.

C’est pour cette raison qu’il faut repousser les idées et les émotions négatives, notamment au niveau des énergies, afin de booster votre énergie.

Mettez l’accent sur votre rythme de vie afin de repousser le négatif et sortir progressivement de votre zone de confort.

Découvrez la chaîne Youtube de Franck Nicolas – cliquez ici

 

 

 

2. Apprenez à vous connaître

Il est difficile de savoir vivre libre sans se connaître soi-même.

Quelles seraient vos réactions face à l’échec, face à la pauvreté, face à la richesse ?

Vos expériences forgent votre personnalité, et vous donnent des clés de compréhension sur ce que vous pouvez accepter ou non, sur ce que vous recherchez ou non.

Apprendre à se connaître n’est pas une priorité.

En effet, personne n’apprend à se connaître à l’école, alors que c’est en réalité votre meilleur levier pour apprendre à vivre libre.

Beaucoup vivent dans un piège et croient connaître leurs aspirations, car elles leur sont dictées par des standards de société.

Pourtant, prendre du temps pour vous, à travers des expériences, des moments de vie, des routines de champions vous aidera à déterminer vos forces et faiblesses et comment les utiliser pour lever les freins qui vous empêchent de vivre.

Apprendre à vous connaître vous permet de délimiter des lignes de tolérance, d’acceptation ou de refus face aux défis, aux difficultés ou aux obstacles.

Cela vous aide à déterminer votre zone de confort et son cadre, mais aussi comment en sortir.

Accepter toutes les expériences est donc essentiel pour vous forger cette connaissance indispensable à votre progrès.

Sortir de sa zone de confort, c’est aussi se connaître pour apprendre à progresser

3. Refusez la facilité

L’une des principales choses qui alimentent votre zone de confort, c’est le type de décision que vous prenez.

En effet, plus vos décisions bousculent votre quotidien, plus elles vont à l’encontre de votre zone de confort.

Toute décision, ou toute action qui en découle, qui vous met dans une situation inconfortable est une décision vous sortant de votre zone de confort.

Par peur de l’inconnu ou manque de confiance en soi, beaucoup de personnes font une grande erreur : faire des choix faciles.

Ces choix faciles, conséquences de décisions faciles, vous paralysent dans votre zone de confort.

Pourquoi chercher à se dépasser si vous pouvez choisir un chemin plus aisé ?

Pour oser sortir de votre zone de confort, vous devez donc commencer par oser prendre de nouvelles décisions.

C’est encore plus le cas pour les décisions ou les actions toxiques dont vous avez pertinemment conscience : retourner avec un ex petit-ami, entretenir un cercle vicieux négatif avec un collègue…

Acceptez de faire des choix difficiles, ceux qui vous demandent plus d’efforts.

Sortir de votre zone de confort, c’est aussi vous tester face à l’inconnu, face aux obstacles ou aux difficultés.

Plutôt que de choisir la fuite en avant ou le déni, optez pour le challenge !

Vous n’en sortirez que plus grandi et prêt à bousculer vos habitudes

La nouveauté ou la difficulté font partie du quotidien, vous ne devez pas les éviter à tout prix.

C’est en refusant la facilité que vous pourrez sortir de votre zone de confort. 

4. Supprimez vos blocages mentaux 

Sortir de sa zone de confort peut générer des émotions diverses, et parfois contradictoires.

Ces dernières peuvent alors enclencher d’autres conséquences, comme celle de refuser de sa zone de confort par peur de ces mêmes émotions.

Par conséquent, réussir à maîtriser vos émotions, notamment négatives, est nécessaire pour faire un pas hors de votre zone de sécurité.

Il ne s’agit pas de les refouler ou les réprimer, mais bien de les apprivoiser pour mieux maîtriser votre comportement face au changement et à la nouveauté.

Vos émotions sont clés dans votre capacité à améliorer vos compétences : ne les négligez pas, et développez un esprit conquérant.

Peur de l’abandon, de l’échec, de la nouveauté…

Elles sont nombreuses et prennent des formes différentes selon les personnes, qui les vivent en fonction de leurs expériences passées.

Le problème des peurs irrationnelles, c’est qu’elles créent une forme d’immobilisme, à la fois physique et mental.

Face à votre peur, vous ne pouvez plus avancer, vous vous renfermez sur vous et parfois même, vous reculez.

Cela explique que 97% des gens optent pour la facilité face à leurs peurs, en les contournant ou bien en formulant des excuses.

Les peurs invitent à la dé-responsabilisation : elles sont néfastes pour votre mental.

Pourtant, les peurs font partie intégrante de la vie.

Connaissez-vous une seule personne qui ne craigne pas quelque chose, y compris de l’avion, des crapauds ou du vide ?

Ce sont des peurs qui ne s’expliquent pas.

Mais il ne faut pas nécessairement les combattre ardemment, mais plutôt les intégrer dans votre quotidien.

Faites face à vos peurs et transformez-les en levier en les acceptant d’abord, puis en travaillant vos peurs progressivement.

Votre mental n’en sera que renforcé.

Les peurs, surtout irrationnelles, sont l’un des plus grands blocages mentaux qui existent, car elles vous paralysent et vous empêchent d’agir.

Il faut donc apprendre à les combattre, ou à défaut, de vivre avec.

Ces peurs doivent devenir des forces pour vous surpasser et sortir de votre zone de confort.

5. Testez vos limites

Sortir de sa zone de confort implique de se confronter à des situations stressantes, inattendues ou bien difficiles.

Cela représente donc un risque, celui de l’insécurité, de l’échec ou de l’incontrôlable.

Pour quitter votre zone de confort, il faut savoir où placer votre tolérance au risque.

En d’autres termes, savoir jusqu’où vous êtes capable d’aller pour apprendre à vous dépasser.

Beaucoup de gens pensent qu’ils ont une tolérance au risque élevée, alors qu’en réalité, ils rebroussent chemin lorsqu’il faut sortir de leur zone de confort.

Il peut s’agir d’un processus de long terme, qui nécessite de vivre des expériences pour apprendre à vous connaître et à déterminer ce niveau toléré de risque.

Ces expériences vous permettront de construire une force motrice dans votre quotidien qui vous habituera au risque, et vous poussera hors de votre zone de confort.

Il ne s’agit pas seulement de faire des expériences extrêmes, comme celle d’un saut en parachute.

Il s’agit parfois de prendre des risques calculés pour vous dire : « je l’ai fait, je peux donc le faire ».

Construire votre confiance en vous au fur et à mesure des expériences est essentiel pour renforcer votre motivation à sortir de votre zone de confort.

Cela peut même devenir un réflexe naturel, avec le temps.

Tester vos limites se fait à différentes échelles, mais toutes vos expériences nourrissent votre capacité à sortir de votre zone de confort. 

Pour sortir de votre zone de confort, il suffit parfois de quelques efforts ou d’un changement important. 

6. Déterminez la positivité de votre environnement

Si vous êtes entouré de personnes bien installées dans leurs zones de confort, alors vous ferez de même.

Vos actions et votre personnalité sont le reflet de votre entourage, de votre environnement.

Ainsi, si vous voulez bouger, devenir conquérant et réussir, il faut être stimulé dans votre démarche.

Que ce soit votre partenaire, votre groupe d’amis, vos collègues ou bien votre mentor, tous ont un rôle à jouer pour vous pousser dans vos retranchements et vous faire progresser, au sens positif du terme.

Entourez-vous des bonnes personnes, que ce soit naturellement ou à travers des décisions stratégiques.

Avoir un coach de vie peut permettre de développer le bon esprit pour quitter peu à peu votre zone de confort.

C’est un spécialiste de la mise en danger, et on parle bien ici de mental.

C’est un guide spirituel pour vous aider à prendre des décisions différentes et vous surprendre.

Le plus important, c’est d’avoir un environnement de vie positif, qui vous aide à aller de l’avant.

Il ne sera pas possible de sortir de votre zone de confort si vous ressassez vos échecs, si vous vivez dans le passé ou bien si vous êtes dans la jalousie maladive.

Il faut vous libérer de ces poids mentaux pour aller de l’avant et rechercher une meilleure version de vous-même.

Vous en êtes capable, il suffit juste de franchir le premier pas.

Sortir de votre zone de confort commence par la positivité et l’envie d’aller de l’avant ! 

7. Informez-vous et laissez-vous guider

Que ce soit pour gérer vos émotions, organiser vos prochains objectifs, réussir votre vie, tous ces éléments ont un point commun : il faut une méthode qui fonctionne.

Il n’existe pas de recette miracle et chacun pourra avoir une méthode différente.

En effet, elle s’élabore justement en apprenant à vous connaître.

Vivre libre, c’est aussi avoir des stratégies en place qui régulent votre prise de décision et qui placent des standards de vie pour ces mêmes décisions.

Soyez ouvert aux opportunités et aux réussites des autres pour vous en inspirer.

Parfois, ce sera une autre personne qui vous apprendra à gérer une situation stressante ou inattendue.

C’est à vous de vous adapter et d’apprendre de cette expérience.

Sortir de sa zone de confort signifie parfois qu’il faut vous laisser guider et accepter certaines décisions.

Vous avez le contrôle, mais vous êtes mené à cette décision.

Laissez-vous porter et acceptez le changement ou la nouveauté pour apprendre et vous informer

Pour oser sortir de sa zone de confort, il faut parfois s’informer pour être en confiance.

8. Adaptez votre psychologie pas à pas

La zone de confort est un concept subjectif, dont chacun possède une définition différente.

Il faut donc mettre l’accent sur votre psychologie.

Une fois que vous savez maîtriser vos émotions, vous êtes prêt pour développer un esprit conquérant et sortir de votre zone de confort.

La croissance et le progrès sont un besoin pour l’homme et sont indispensables à sa survie.

De fait, même si c’est par étape, il est important de vous projeter et de sortir de votre zone de confort, de temps à autre.

En pensant de manière conquérante, vous pourrez débloquer votre force intérieure, qui sera motrice dans votre prise d’initiatives et votre action massive pour votre réussite.

Après tout, qui mieux que vous saurez réussir ses conquêtes ?

Si vous ne vivez pas libre, c’est peut-être, tout simplement, parce que vous laissez votre psychologie sur un mode « frein ».

Si cette psychologie peut être entravée par la peur ou le manque de confiance en soi, elle ne vous sera pas favorable.

Il faut donc renforcer votre psychologie de leader en pratiquant la positivité à tout prix.

Cela passe par de la méditation, mais aussi d’autres exercices de renforcement comme la routine de champion.

Ayez un credo en tête qui vous invite à plus de liberté.

Par exemple, levez-vous chaque matin en vous disant : « je suis maître de ma journée, et maître de mes décisions ».

L’impact sur votre vie pourrait bien vous surprendre. 

En matière de dépassement de soi, tout n’est qu’une question de psychologie. 

9. Construisez votre résilience

Certains se disent tous les matins qu’ils s’aiment, d’autres ont besoin de se dire qu’ils vont passer une bonne journée.

Simple superstition ou véritable encouragement personnel, dans les deux cas, il est hautement bénéfique d’avoir un leitmotiv à se répéter tous les jours.

Pour que ce leitmotiv soit des plus efficaces, il faut mettre en place tout un dispositif autour de sa diction.

Plutôt matinal ?

Faites-en votre première parole du matin ?

Vous êtes plutôt sportif ?

Dites-le vous avant et après votre séance.

Votre état d’esprit sera des plus positifs, prêt à relever le moindre défi !

Du classique « je crois en toi », au déterminé « tu vas y arriver ! », il n’y a qu’un pas, ou plutôt qu’un mot : le vôtre !

Pour construire votre résilience face aux obstacles et aux difficultés, il faut vous construire des piliers émotionnels.

On n’obtient pas la réussite du jour au lendemain, c’est souvent le résultat de plusieurs années de dur labeur, d’efforts et d’investissements.

Cela est souvent source de déception, d’insatisfaction, de tristesse, de remises en question et même, de baisse de motivation.

Pour faire face à cela et devenir résilient, il faut savoir laisser le passé derrière vous.

Ne vous ajoutez pas de poids mental supplémentaire en vivant avec des regrets ou en repensant à vos erreurs passées.

Au contraire, utilisez ces expériences, positives comme négatives, pour nourrir votre prise de décision future.

Montez au créneau et soyez résistant face au négatif.

Développez un rempart physique et mental au négatif.

C’est à ce moment que votre résilience est la plus efficace. 

Si vos piliers émotionnels sont essentiels pour votre confiance en vous, il faut apprendre à en accepter tous les aspects, y compris les échecs et les critiques. 

10. Acceptez l’échec et le défi

C’est un fait démontré, les personnes qui sont habituées aux changements réguliers sont plus résilientes et sortent plus facilement de leur zone de confort.

En d’autres termes, plus vous acceptez, et même embrassez, le changement, plus ce dernier vous ouvre des portes mentales.

N’ayez pas peur de prendre des décisions qui peuvent sembler radicales, ou de vous mettre en action massivement pour concrétiser vos rêves.

Chaque changement représente un risque, mais aussi une opportunité.

Celle d’en apprendre plus sur vous, et de découvrir de nouveaux horizons.

Votre zone de confort est le contraire du changement.

Tandis qu’elle est routinière, le changement apporte de nouvelles perspectives, que ce soit dans le domaine personnel ou professionnel.

L’une des principales peurs de l’homme, qui vous retient d’accomplir l’excellence, c’est la peur de l’échec.

Cependant, pourquoi craindre quelque chose qui arrivera de toute façon ?

Si l’on prend les grands acteurs, les grands leaders ou les grands athlètes, ils ont un point commun.

Ils ont tous connu l’échec, mais se sont relevés en sortant de leur zone de confort et en se dépassant à chaque fois. 

Le plus important, ce n’est pas d’éviter l’échec, mais bien d’en tirer des leçons pour vous aider à rebondir et sortir, de nouveau, de votre zone de confort.

Ainsi, pour quitter votre zone de confort, commencez par croire en vous et en votre potentiel.

Cela vous aidera alors à relativiser l’échec plus facilement.

Il existe bien sûr différents types de défis, ceux qui sont accessibles, et ceux qui le sont moins.

Pour sortir de votre zone de confort et apprendre à grandir, vous devez désormais adopter un credo : le défi, c’est votre source de progression.

Acceptez-le, mais mieux encore, recherchez-le : considérez les défis accessibles comme des étapes et les défis inaccessibles comme des objectifs, des buts ultimes à atteindre.

Le défi est, par nature, un élément qui va vous pousser en dehors de votre zone de confort.

Parmi ces défis, on peut retrouver la prise de parole en public, la capacité à tenir un objectif de création (par exemple, écrire quelque chose tous les jours pendant 30 jours), pratiquer une introspection ou de la méditation…

Les opportunités de défis sont nombreuses, à condition qu’elles vous mettent dans une situation différente de ce que vous avez l’habitude de connaître ou bien qu’elles vous mettent en difficulté.

Pensez en dehors de la boîte, pensez à vous !

C’est une manière de tester votre capacité de résilience.

Ce qui, au final, est une étape pour vous dépasser est aussi une occasion de vous améliorer.

En effet, sortir de sa zone de confort vous permet de progresser, au quotidien.

Progressez et sortez de votre zone de confort en vous mettant au défi ! 

11. Misez sur le progrès 

En acceptant de relever régulièrement des défis, quelle que soit leur importance, vous acceptez de sortir de votre zone de confort.

Si cela devient en soi une habitude, alors vous évoluez de manière libre et libérée.

Cela vous permet de progresser : progresser sur vous-même, sur votre capacité de réaction ou de résistance face aux difficultés.

Cet apprentissage, c’est le vôtre, personne ne peut l’assurer à votre place.

Ainsi, sortir de sa zone de confort est aussi une question d’état d’esprit.

En effet, si vous avez un mental tourné sur la progression, ou l’ambition de progresser, alors vos pensées se traduiront en actes.

Vous éviterez la facilité et accepterez le défi. 

Finalement, avoir un mental tourné sur la progression est une excellente manière en soi de sortir de votre zone de confort.

Mais aussi d’agir comme une source de motivation.

Progresser, c’est apprendre plus, c’est mieux connaître, c’est savoir faire face à toutes les situations.

C’est une qualité professionnelle et personnelle sans égal !

Si un coach de vie, un entraîneur de sport ou un ami peut vous faire sortir de votre zone de confort, vous seul pouvez réellement passer à l’acte.

Et vous, prêt à oser de nouvelles expériences, en vue de progresser ?

Miser sur le progrès vous fera naturellement sortir de votre zone de confort ! 

12. Ayez le meilleur entourage possible

Le fait d’être seul ou mal entouré n’aide pas à construire un Super Mental.

Cela peut au contraire le bloquer ou l’amenuiser.

Votre entourage possède une influence directe sur votre humeur, votre pensée, votre ambition, mais aussi, votre mental.

Si vous évoluez avec des personnes négatives, alors la négativité sera votre référentiel : vous plaindre ne sera plus étonnant, faire preuve de méchanceté ou de jalousie sera tout à fait naturel, mais ce type de comportement n’est pas bénéfique pour votre mental.

Au contraire, votre mental devient un Super Mental lorsqu’il baigne dans la positivité, la gratitude et la bienveillance.

Vous devez donc vous entourer de personnes étant dans le même état d’esprit, dans la même dynamique.

Cela renforcera votre mental, le rendant plus résilient face aux défis que vous relèverez avec passion.

Rappelez-vous bien : si vous ne choisissez pas votre famille, vous pouvez choisir vos amis, vos mentors et vos collègues.

À vous de jouer ! 

Votre entourage est particulièrement influent pour votre mental, positivement comme négativement.

Il est important d’être conscient de votre environnement, de votre entourage, et de son niveau de toxicité.

Cette conscience vous aidera à vous libérer de ce qui est un poids pour votre mental afin de développer votre propre confiance en vous. 

Vous voulez changer de perspective en sortant de votre zone de confort ? Suivez nos conseils et sortez de votre coquille ! 

13. Acceptez l’imperfection

La notion de perfection est particulièrement subjective, elle répond à des attentes et des standards de société qui ne sont pas forcément véridiques.

Ainsi, il est facile de confondre perfection avec une forme de vérité.

C’est ce processus qui est parfait, et auquel on devrait se soumettre.

Pourtant, imaginer la perfection comme un but ou comme un processus revient à poser des limites : comment laisser place à la créativité dans ce cas ?

Comment juger la performance de l’être humain, par essence imparfait ?

La perfection peut rapidement constituer un carcan qui va alors emprisonner la prise de décision.

Cela peut vous paralyser, la peur de l’échec étant trop grande ou trop difficile à gérer.

Par exemple, dans certaines entreprises, la notion de perfection est associée à tous les produits délivrés par l’entreprise : tout doit être parfait, sinon rien.

Par conséquent, les personnes n’entrant pas dans les standards de ces définitions sont vouées à l’échec.

Pourquoi serait-ce le cas ? 

Dans ce cas, refuser la perfection est une manière de sortir de votre zone de confort.

C’est refuser certains standards et certains cadres qui freinent votre liberté, mais aussi votre créativité.

Soyez à l’écoute de votre intuition, qui vous dira quand prendre la bonne décision.

Peut-être que l’issue ne sera pas ce que vous aviez espéré, mais vous aurez progressé en apprenant quelque chose sur vous.

Plutôt que de viser la perfection au risque de vous bloquer, acceptez l’imperfection pour avancer. 

14. Agissez pour aller de l’avant

Votre vie sera jonchée d’obstacles qu’il vous faudra surpasser : des déceptions amoureuses, des remises en question, des doutes, des échecs cuisants…

Votre meilleure arme sera alors votre persévérance.

En effet, elle vous aidera à rebondir en cherchant le positif et les leçons apprises.

Finalement, le véritable défi de la vie, c’est simplement de continuer chaque jour vers un cap, qui peut être ajusté de temps à autre.

C’est là que votre persévérance paye.

Elle vous emmène d’un bout à l’autre du chemin, en renforçant votre motivation et votre ambition.

Ce cap, c’est ce qui guide vos décisions, vos actions.

Dès lors qu’il est ancré dans votre esprit, plus rien ne pourra vous arrêter.

Ainsi, un échec sera vu comme une opportunité d’apprendre pour mieux réussir la fois suivante, un acte manqué sera une leçon de développer une meilleure vision stratégique.

Apprenez à être patient, et à continuer vos efforts pour aller de l’avant en permanence.

Cela passe par des techniques de gestion de vos émotions, mais aussi de votre temps, comme la méditation.

En prenant le temps de vous focaliser sur votre personne, vous pourrez prioriser vos actions et vos décisions en fonction d’un contexte particulier, pour le dépasser ou le transformer. 

La persévérance est une vertu.

Elle peut vous faire gravir toutes les montagnes du monde, car elle s’accompagne d’apprentissages essentiels à votre réussite.

En étant persévérant, vous développez votre leadership qui vous donne le rythme pour relever le plus grand défi de votre vie, votre réussite.

15. Recommencez pour repousser votre zone de confort

La zone de confort est, comme son nom l’indique, un espace de sécurité, où vous avez le contrôle.

Elle peut avoir une définition différente selon les personnes : il peut s’agir d’un quotidien, d’un poste dans une entreprise…

De fait, l’idée même de sortir de cette bulle sécurisante est inquiétante, source d’angoisse.

La seule raison qui peut vous pousser à en sortir, ce sont de nouvelles sources de motivation.

Il s’agit bien de « nouvelles » sources, car vos motivations antérieures existaient uniquement dans le cadre de votre zone de confort.

Ces sources de motivation peuvent être diverses, allant d’un nouvel objectif à atteindre, personnel comme professionnel, jusqu’à l’envie de vous dépasser.

Ces sources de motivation, vous les trouverez nécessairement en changeant d’environnement, d’entourage amical ou bien en développant un intérêt pour de nouvelles activités.

Par exemple, rejoindre une nouvelle salle de sport vous aidera à vous développer dans un nouvel univers, avec de nouveaux buts sportifs.

Entre envie de nouveauté, de découverte ou d’aventure, laissez le défi prendre le pas sur votre quotidien confortable !

Votre zone de confort, c’est un espace unique que vous vous créez, dont vous déterminez les limites.

Cela signifie que vous êtes aussi à même de vous en extraire !

Savoir dépasser ou transformer un contexte grâce à votre pouvoir de décision et d’action, cela s’appelle le leadership.

Toute réussite est indissociable d’une forme de leadership, qu’il vous appartient de cultiver.

Le leadership rassemble votre personnalité, votre vision stratégique et votre capacité de décision au même niveau, afin de viser la réussite.

C’est ce leadership qui alimente votre persévérance : face à un but, un objectif, vous ne laissez rien se mettre en travers de votre route.

Trouver son leadership intérieur, pour décupler son potentiel, constitue en soi un véritable défi de vie.

Ainsi, certaines personnes passent des décennies sans jamais se révéler ni se prendre en mains.

Pour celles qui osent franchir le pas et renforcer leur leadership, la réussite n’est jamais très loin : finances, profession, vie personnelle, votre réussite dépend de votre leadership, et de votre capacité à le dévoiler.

Une fois que vous l’avez découvert, rien n’est plus hors de votre portée.

Qu’attendez-vous pour débloquer vos freins mentaux et vous mettre en action vers votre réussite ?

Si vous mettez tout en œuvre pour sortir de votre zone de confort, alors vous aurez tout gagné : le progrès et la réussite ! 

Découvrez la chaîne Youtube de Franck Nicolas – cliquez ici

 

VOTRE PANIER