Découvrez comment avoir une confiance en vous illimitée en vous débarrassant de 6 croyances toxiques qui limitent votre potentiel

5 clés d’un management de crise efficace


En temps de crise, il est essentiel de disposer d’un management fort et affirmé afin de surmonter les difficultés, à la fois individuellement et collectivement.

Savoir gérer son équipe et son entreprise nécessite un certain nombre de qualités ou de savoir-faire.

Découvrez les 5 clés d’un management de crise efficace, dans cet article.

Manager c’est savoir gérer les imprévus

1 L’anticipation, pour être toujours prêt

Il n’est pas toujours facile de réagir à chaud en tant que manager à une crise qui se prépare.

En revanche, il est possible de s’y préparer un maximum en mettant en place des protocoles et en s’inspirant de ses enseignements tirés du passé.

En effet, à moins d’une crise complètement nouvelle dans la forme, on retrouve des réponses préexistantes à tous les types de crises : économique, financière, salariale…

De plus, un manager leader se doit d’anticiper les tendances et d’être en avance sur son temps, et ses collaborateurs.

Son rôle, c’est aussi de penser à ce qui pourrait ne pas marcher et de trouver des solutions pour y parvenir malgré tout.

C’est aussi faire preuve de flexibilité pour résoudre les problèmes, surmonter les obstacles, aller de l’avant.

Par conséquent, l’anticipation est une qualité essentielle pour toute gestion de crise : elle est associée à une forme de stabilité et de réactivité.

2 Savoir prioriser, pour gérer les urgences

Pour gérer une crise, il est incontournable de savoir prioriser les tâches et les actions de chacun.

Si cela semble évident sur le papier, ce n’est pas nécessairement quelque chose que tous les leaders sont capables de faire.

Prioriser, ce n’est pas seulement déléguer la tâche à quelqu’un d’autre, c’est aussi s’assurer qu’elle a bien été effectuée, c’est gérer les flux de demandes et de tâches, les obligations individuelles…

En somme, c’est tout un travail de management.

Plus particulièrement, il faut pouvoir faire la distinction entre :

  • L’urgent et le non urgent : la tâche qui va avoir des conséquences immédiates sur votre entreprise doit rester prioritaire
  • L’important et le non important : la tâche qui va représenter des intérêts plus ou moins essentiels à la pérennité de votre entreprise va devoir rester prioritaire

Si vous avez quelque chose d’urgent et d’important à faire, c’est sans doute qu’il s’agit d’une tâche pour vous, manager d’équipe !

Pour prendre la bonne décision face à ces tâches à réaliser, il suffit de les voir à travers une matrice comme celle d’Eisenhower, qui vise la productivité maximale.

En cas d’impossibilité à gérer vous-même une tâche dans les temps impartis, vous pouvez déléguer cette tâche en donnant des échéances claires et précises.

Même en temps de crise où l’incertitude est de mise, garder une attitude ferme et professionnelle est important pour garder le moral des troupes, et assurer la continuité des affaires de votre entreprise.

Découvrez la chaîne Youtube de Franck Nicolas – cliquez ici

 

 

3 Prendre tous les aspects en compte, notamment humains

Un leader en temps de crise ne se distingue pas uniquement par sa manière de gérer les affaires et de sauver les contrats, mais aussi de la manière dont il traite ses collaborateurs.

Les temps de crises engendrent souvent de l’incertitude, du stress, de l’angoisse, parfois pire en fonction des situations personnelles.

Adopter une attitude de gestion de crise orientée sur le « Leave No One Behind », littéralement, « ne laissez personne derrière », permet d’avoir une gestion humaine et donc pérenne de la crise.

Car il est rare que la crise n’ait un impact qu’économique ou matériel.

Les salaires des collaborateurs, les postes en recrutement et les effectifs sont tout autant menacés pendant ces périodes.

Sans parler du besoin de ces effectifs d’être rassurés quant à leur propre avenir.

Rappelez-vous : on ne se souvient pas forcément de ce que l’on a vécu en termes d’épreuve, mais on se rappelle de la manière dont on a été traité.

Votre rôle de leader est donc clé pour assurer que vos collaborateurs continuent d’exercer dans un cadre serein, tout en les rassurant sur leur avenir au sein de l’entreprise.

Bien s’organiser en temps de crise est essentiel

4 Mettre en pratique ses leçons apprises

Un bon leader est un leader qui apprend de ses erreurs passées et qui ne commet pas deux fois les mêmes erreurs.

Cela signifie bien que vous avez le droit à l’erreur, mais pas si vous avez déjà été confronté à des crises similaires.

Dans ce cas précis, vous constituerez un repère solide pour vos équipes et plus largement, pour votre entreprise.

Un management de crise efficace, c’est un management qui repose sur deux piliers : action et réaction.

Toutes vos expériences passées vous l’auront appris : rester immobile, c’est courir à sa perte.

Vous ne perdez rien en agissant et ne pouvez que gagner quelque chose, alors que si vous n’agissez pas, vous êtes certain d’y perdre.

C’est ce qu’explique Franck Nicolas dans le programme Boost.

Prenez un exemple : si votre entreprise vend des fleurs et que la conjoncture ne vous est pas favorable, trouver une autre utilisation à vos productions, notamment sociale ou communautaire, vous aidera au moins à galvaniser l’intérêt et la reconnaissance autour de vous.

5 Ne pas se laisser déstabiliser par l’inconnu

Le propre d’une crise, c’est de ne pas avoir de cadre propre, d’être imprévisible, inconnue.

Impossible de connaître la même crise dans les mêmes conditions deux fois dans sa vie…

C’est pour cette raison qu’adopter un comportement réaliste, ferme et optimiste vous aidera à avoir un management efficace de la crise dans votre entreprise.

Ne pas vous laisser dépasser par vos émotions, le stress de la crise et de ses possibles conséquences, est la clé pour gérer les affaires autour de vous.

Réveillez le gladiateur qui est en vous avec l’audio “Incassable”.

D’abord, parce qu’être paralysé devant l’action ne vous aidera en rien : vos émotions doivent constituer un levier de puissance et non un frein.

Ensuite, parce que vous êtes un modèle et que d’autres personnes reposent leurs espérances sur vous. 

En somme, un management efficace durant une crise repose sur de la confiance en soi comme en son entreprise.

Procédez étape par étape et prenez des décisions importantes en étant convaincu de vos choix.

L’avenir et ses nouvelles opportunités d’après crise s’offrent à vous !

VOTRE PANIER